L’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) recrute pour ce poste (22 Septembre 2022)

Informations sur l'Emploi

Titre du Poste : Agent de l’EPSP

Niveau Requis : Diplôme universitaire supérieur

Lieu du Travail : Ghana

Date de Soumission : 04/10/2022

Description de l'Emploi

Créée en 1951, l’OIM est une organisation apparentée des Nations Unies et, en tant que principale agence des Nations Unies dans le domaine des migrations, travaille en étroite collaboration avec des partenaires gouvernementaux, intergouvernementaux et non gouvernementaux. L’OIM se consacre à la promotion d’une migration humaine et ordonnée dans l’intérêt de tous. Il le fait en fournissant des services et des conseils aux gouvernements et aux migrants.

L’OIM s’engage en faveur d’un environnement de travail diversifié et inclusif. Pour en savoir plus sur la diversité et l’inclusion à l’OIM, rendez-vous sur www.iom.int/diversity.

Les candidatures des candidats de premier et de deuxième rang, en particulier des candidates qualifiées, ainsi que des candidatures des pays membres non représentés de l’OIM sont les bienvenues. Pour tous les postes vacants de l’OIM, les candidatures de candidats qualifiés et éligibles de premier niveau sont examinées avant celles des candidats qualifiés et éligibles de deuxième niveau dans le processus de sélection.

Aux fins de ce poste vacant, sont considérés comme des candidats de premier rang :

  1. Candidats internes
  2. Candidats des États membres non représentés suivants :

Antigua-et-Barbuda; Aruba (Pays-Bas); Botswana; Cabo Verde; Comores; Congo (le); Îles Cook; Cuba; Curaçao; Fidji; Grenade; Guinée-Bissau; Saint-Siège; Islande; Royaume d’Eswatini; Kiribati; République démocratique populaire lao (la); Lettonie; Madagascar; Îles Marshall; Micronésie (États fédérés de); Monténégro; Namibie; Nauru; Palaos; Saint-Kitts-et-Nevis; Sainte-Lucie; Saint-Vincent-et-les Grenadines; Samoa; Sao Tomé-et-Principe; Seychelles; Îles Salomon; Suriname; les Bahamas; Timor-Leste; Tonga; Tuvalu; Vanuatu

Les candidats de deuxième niveau comprennent:

Tous les candidats externes, à l’exception des candidats des États membres non représentés.

Contexte:

L’exploitation et les abus sexuels (EES) par les travailleurs humanitaires constituent une violation des droits de l’homme et l’OIM s’engage à lutter contre tout type d’EES par son personnel et ses partenaires.

La politique de tolérance zéro de l’OIM s’applique non seulement au personnel de l’OIM, mais s’étend également au personnel contractuel tiers, aux fournisseurs, aux prestataires de services et aux partenaires de mise en œuvre de l’OIM. Avec plus de 16 000 employés et plus de 6 000 personnes liées, opérant dans 450 bureaux et 165 pays à travers le monde, l’impact de l’EES sur les victimes et dans les environnements opérationnels de l’OIM, et le risque de réputation qu’elle représente pour l’Organisation doivent être pris en compte et restent une priorité clé.

La Protection contre l’exploitation et les abus sexuels (PSEA), y compris la prévention et la réponse à l’EES, continue de prendre de l’ampleur non seulement au sein des systèmes communs des Nations Unies (ONU) et du Comité permanent interagences (IASC), mais aussi parmi les gouvernements, les partenaires institutionnels, les médias et le grand public.

Au cours de la dernière décennie, l’OIM a été de plus en plus considérée comme un acteur important soutenant la prévention et la réponse à l’EES et au harcèlement sexuel au sein de l’ONU, de l’IASC et au sein de la communauté humanitaire. Bien que des progrès importants aient été réalisés pour prévenir l’EES et y répondre au sein de l’Organisation, par exemple grâce à l’élaboration de formations novatrices sur l’EPS, à l’élaboration d’une plateforme d’inconduite pour signaler l’EES et à une vaste collaboration interagences sur l’EESP, il reste encore beaucoup à faire dans le pays et au niveau programmatique et l’agent de l’EPSF appuiera ces efforts.

En 2021, l’OIM a développé son approche stratégique en matière de prévention et de réponse à l’EES et au harcèlement sexuel en se concentrant sur cinq domaines prioritaires : 1) Leadership et culture organisationnelle ; 2) Responsabilité institutionnelle et transparence; 3) Le renforcement des capacités, la formation et la communication; 4) Une aide aux victimes de qualité et accessible; 5) Partenariat et coordination.

Sous la supervision directe du Chef de Mission (CoM) et l’appui technique de l’Unité PSEAH et d’autres experts, le titulaire sera chargé de soutenir et de faciliter la supervision technique et la gestion quotidienne des activités de l’OIM en matière de prévention et de réponse à l’exploitation et aux abus sexuels (PSEA) au Ghana En tant que point focal technique de la PSEA dans le pays, l’agent de programme de l’EPSP/agent de projet (EPSE) devra appuyer les aspects de la mise en œuvre des activités de l’EPSP en coordination étroite directe avec le chef de mission, tant à l’interne qu’en tant que membre actif du réseau interagences de l’AESP. Bien que le titulaire appuiera le programme de l’EPSF au sein du bureau de pays et apportera des contributions techniques à l’EPSP dans le cadre de la programmation (en mettant l’accent, mais sans s’y limiter, sur les programmes de réinstallation et d’évaluation de la santé), la responsabilité de l’EPSE incombe toujours au chef de mission.

Fonctions de base / Responsabilités:

COORDINATION DE L’AESP

  1. Faciliter l’élaboration d’un plan de travail opérationnel de l’AESP pour le Bureau de l’OIM au Ghana, conformément à la Stratégie de l’OIM pour la PSEA, aux Normes minimales d’exploitation (MOS) de l’IASC et au cadre et au plan de travail au niveau des pays de l’UNCT, par le biais d’ateliers stratégiques avec les chefs d’unité de l’OIM et d’autres cadres supérieurs aux niveaux national et programmatique ; s’assurer que le plan de travail qui en résulte est détaillé et opérationnel avec des mesures, des rôles et des responsabilités clairs pour mettre en œuvre les mesures, les échéanciers, les exigences techniques et de ressources et les exigences en matière de rapports internes;
  2. Faciliter l’inclusion de l’AESP dans la stratégie, la programmation, l’atténuation et la gestion des risques, la planification, l’établissement de rapports, le suivi et l’évaluation et la budgétisation des bureaux de pays de l’OIM ; élaborer des programmes d’EPSP et assurer la liaison avec les donateurs concernés, au besoin;
  3. Contribuer activement au réseau inter-agences de l’AESP dans le pays (soutien à l’élaboration du plan de travail collectif de l’EPS, du plan de gestion des risques, des stratégies de l’AESP, etc.), ainsi que participer activement aux initiatives internes et autres initiatives de communication et de coordination interinstitutions de l’OIM dans le cadre de l’EPSP;
  4. Soutenir le réseau PSEA pour élaborer des procédures opérationnelles normalisées (PON) et établir un mécanisme de plainte communautaire inter-agences, intégrant les mécanismes de plainte et de rétroaction existants de l’OIM (CFM) et conformément aux bonnes pratiques de la PSEA et de la VBG ;
  5. Faciliter et participer à la mise en place d’un mécanisme communautaire interinstitutions de traitement des plaintes (en coordination avec l’Unité de la responsabilité envers les populations touchées au Siège), en coordination avec le Réseau interinstitutions de l’AESP, les responsables de programme et les unités compétentes de l’OIM, ainsi qu’avec les communautés et les partenaires d’exécution, le cas échéant ;
  6. En coordination avec les collègues concernés, travailler en étroite collaboration avec les points focaux du Bureau régional de l’OIM au Sénégal et au Siège pour s’assurer que les mécanismes de prévention, d’atténuation et de réponse du Bureau de l’OIM au Ghana sont conformes à la Stratégie mondiale de l’OIM en matière d’AESP ;
  7. Soutenir les équipes, programmes et unités de l’OIM pour s’assurer que l’atténuation des risques liés à l’EES est développé, intégré et renforcé dans tous les programmes de l’OIM et dans les pratiques RH ; et
  8. À toutes les occasions possibles (lors des formations pertinentes, lors des réunions du personnel et du programme, par le biais de bulletins d’information, de messages électroniques, etc.), partager continuellement des messages clés sur la LESP, y compris les exigences de déclaration obligatoire au sein du bureau de pays et de la programmation, en coordination avec les collègues concernés.

PRÉVENTION

  1. Entreprendre une évaluation des risques d’EES à l’échelle nationale afin d’identifier les sites et les programmes présentant le risque d’EES le plus élevé; assurer des stratégies d’atténuation et d’intervention appropriées dans le cadre des programmes et des opérations de l’OIM ;
  2. Participer à l’élaboration d’un plan de formation et coordonner la prestation et l’organisation des formations de l’EPSP pour le personnel de l’OIM et le personnel connexe, les partenaires de mise en œuvre et les principales parties prenantes institutionnelles; Appuyer le travail des points focaux de l’AESP identifiés dans le pays afin de fournir des messages et des formations clés, le cas échéant;
  3. Chaque année, fournir une mise à jour sur le nombre d’employés, de non-membres du personnel formés, d’entrepreneurs, de partenaires de mise en œuvre et de prestataires de services formés dans le cadre de la mission sur l’EPS, dans le but de suivre la conformité et de faciliter la gestion de la prestation de la formation et des cours de recyclage, en coordination avec les RH. Soutenir l’enregistrement de tous les participants (personnel et non) au sein du système de l’OIM et la délivrance des certificats;
  4. Élaborer des stratégies et des outils de communication et de sensibilisation pour assurer des messages et des connaissances appropriés sur les comportements interdits et sur la façon de signaler les allégations d’inconduite, y compris l’EES au sein des communautés et parmi les bénéficiaires; assurer la localisation de la messagerie SEA; et
  5. Cartographier les projets d’engagement communautaire existants au Ghana et travailler avec les responsables de projet pour insérer des messages PSEA et / ou recueillir les commentaires de la communauté, le cas échéant.

RÉPONSE

  1. Participer et soutenir l’élaboration des propositions de l’AEP et assurer l’intégration de l’EPSP dans les programmes de l’OIM; coordonner étroitement avec les partenaires institutionnels, les gouvernements, les donateurs et les communautés sur les besoins et les réponses de l’EPS;
  2. Soutenir l’élaboration et contribuer à l’établissement de rapports sur l’EPS et à la communication pour mettre en évidence le travail de l’OIM dans le cadre de la programmation;
  3. Soutenir l’élaboration et la cartographie des parcours d’assistance aux victimes interinstitutions spécifiques à chaque pays et/ou des programmes existants de l’OIM pour orienter les victimes vers une assistance et d’autres services d’appui ;
  4. Coordonner les renvois pour l’assistance aux victimes en coordination avec les collègues de la violence sexiste et/ou de la protection et soutenir le renforcement des services aux victimes dans le pays et/ou les programmes;
  5. Effectuer des déplacements de service au besoin; et
  6. S’acquitter de toute autre tâche qui pourrait lui être confiée.

Qualifications et expérience requises :

Éducation

  • Maîtrise en droit, relations internationales, psychologie, sciences sociales, études et planification du développement, ou dans un domaine connexe d’un établissement universitaire accrédité avec deux ans d’expérience professionnelle pertinente; ou
  • Diplôme universitaire dans les domaines ci-dessus avec quatre d’expérience professionnelle pertinente.

Expérience

  • Expérience professionnelle dans les domaines de l’exploitation et des abus sexuels, de la protection, de la protection de l’enfance, de la violence sexiste, de la responsabilité envers les populations touchées, de l’intégration d’une perspective sexospécifique et/ou des affaires humanitaires;
  • Solide expérience de la coordination au sein du système des Nations Unies et entre les partenaires interinstitutions, y compris les gouvernements, les ONG et les communautés;
  • Expérience dans l’élaboration et la facilitation de formations PSEA, en particulier le renforcement des capacités, et de matériel de communication pour promouvoir le changement de comportement;
  • Expérience de la réalisation d’évaluations des risques de l’AESP, en coordination avec les communautés, les partenaires, l’ONU et d’autres parties prenantes clés; et
  • Expérience de l’élaboration de politiques et de propositions et de la création de procédures et d’outils opérationnels normalisés.

Compétences

  • Connaissance et compréhension de l’approche institutionnelle de l’OIM en matière d’EPSP et des stratégies, politiques, règles et règlements connexes
  • Connaissance du système et de l’architecture des Nations Unies;
  • Connaissance approfondie de l’intégration des meilleures pratiques et des modèles de partenariat pour assurer la coordination de celles-ci entre un éventail diversifié d’acteurs;
  • Capacité de travailler avec et de maintenir une stricte confidentialité, si nécessaire;
  • Capacité démontrée à travailler dans une grande variété de secteurs et d’équipes sur des thèmes transversaux;
  • Bonnes compétences en communication écrite et orale, efficaces dans la représentation et la liaison avec les partenaires externes; et
  • Capacité d’organiser le travail, de travailler de manière indépendante et de hiérarchiser le travail sous pression, de coordonner plusieurs tâches, de maintenir une attention aux détails et de coordonner avec une variété d’intervenants.

Traduction

Les langues officielles de l’OIM sont l’anglais, le Français et l’espagnol.

Les candidats externes pour tous les postes de la catégorie Professionnelle doivent maîtriser l’anglais et avoir au moins une connaissance pratique d’une langue supplémentaire de l’ONU (Français, espagnol, arabe, russe ou chinois).

Pour tous les candidats, la maîtrise de l’anglais est requise (orale et écrite). La connaissance pratique de l’arabe, de l’Français ou de l’espagnol est un avantage.

La maîtrise de la ou des langues requises sera spécifiquement évaluée au cours du processus de sélection, ce qui peut inclure des évaluations écrites et / ou orales.

Notes

Les universités accréditées sont celles qui sont répertoriées dans la base de données mondiale de l’UNESCO sur l’enseignement supérieur (https://whed.net/home.php).

Compétences requises :

Valeurs – tous les membres du personnel de l’OIM doivent respecter et démontrer ces trois valeurs :

  • Inclusion et respect de la diversité : respecte et promeut les différences individuelles et culturelles; encourage la diversité et l’inclusion dans la mesure du possible.
  • Intégrité et transparence : maintient des normes éthiques élevées et agit d’une manière conforme aux principes/règles organisationnels et aux normes de conduite.
  • Professionnalisme : démontre la capacité de travailler de manière composée, compétente et engagée et fait preuve d’un jugement minutieux pour relever les défis quotidiens.

Compétences de base – indicateurs comportementaux niveau 2

  • Travail d’équipe : développe et favorise une collaboration efficace au sein des unités et entre elles afin d’atteindre des objectifs communs et d’optimiser les résultats.
  • Produire des résultats : produire et fournir des résultats de qualité en temps opportun et axés sur le service; est orienté vers l’action et s’engage à atteindre les résultats convenus.
  • Gérer et partager les connaissances : cherche continuellement à apprendre, à partager les connaissances et à innover.
  • Responsabilisation : s’approprie la réalisation des priorités de l’Organisation et assume la responsabilité de ses propres actions et des travaux délégués.
  • Communication: encourage et contribue à une communication claire et ouverte; explique les questions complexes de manière informative, inspirante et motivante.

Compétences managériales – indicateurs comportementaux niveau 2

  • Leadership : donne un sens clair de l’orientation, donne l’exemple et démontre la capacité de réaliser la vision de l’organisation; aide les autres à réaliser et à développer leur potentiel.
  • Responsabiliser les autres et établir la confiance : crée une atmosphère de confiance et un environnement favorable où le personnel peut donner le meilleur d’eux-mêmes et développer leur potentiel.
  • Réflexion et vision stratégiques : travaille stratégiquement pour atteindre les objectifs de l’Organisation et communique une orientation stratégique claire.

Le cadre de compétences de l’OIM peut être consulté à ce lien.

https://www.iom.int/sites/default/files/about-iom/iom_revised_competency_framework_external.pdf

Les compétences seront évaluées lors d’une entrevue axée sur les compétences.

Autre:

Le personnel professionnel recruté à l’étranger doit être mobile.

Toute offre faite au candidat relativement à cet avis de vacance de poste est assujettie à la confirmation du financement.

Ce processus de sélection peut être utilisé pour doter en personnel des postes similaires dans divers lieux d’affectation. Les candidats recommandés approuvés par le Comité des nominations et des affectations demeureront admissibles à un poste semblable pour une période de 24 mois.

La liste des pays des NEM ci-dessus comprend tous les États Membres de l’OIM qui ne sont pas représentés dans la catégorie professionnelle des fonctionnaires. Pour cette catégorie de personnel, les candidats ressortissants du pays du lieu d’affectation ne peuvent pas être considérés comme éligibles.

La nomination sera soumise à la certification que le candidat est médicalement apte à la nomination, à l’accréditation, à toute exigence de résidence ou de visa et aux habilitations de sécurité. Sous réserve de certaines exemptions, la vaccination contre la COVID-19 sera en principe obligatoire pour les personnes embauchées à compter du 15 novembre 2021. Cela sera vérifié dans le cadre du processus d’autorisation médicale.

Les postes vacants ferment à 23h59 heure locale Genève, Suisse à la date de clôture respective. Aucune demande tardive ne sera acceptée.

Comment présenter une demande :

Les candidats intéressés sont invités à soumettre leur candidature via PRISM, système de recrutement électronique de l’OIM, au plus tard le 4 octobre 2022, en se référant à cette annonce.

L’OIM n’accepte que les candidatures dûment remplies soumises via le système de recrutement électronique de l’OIM. L’outil en ligne permet également aux candidats de suivre l’état de leur candidature.

Seuls les candidats présélectionnés seront contactés.

Pour plus d’informations, veuillez consulter : www.iom.int/recruitment

Période d’affichage :

Du 21.09.2022 au 04.10.2022

Pas de frais:

L’OIM ne facture pas de frais à aucune étape de son processus de recrutement (candidature, entretien, traitement, formation ou autres frais). L’OIM ne demande aucune information relative aux comptes bancaires.

Demande : VN 2022 301 Agent de la PSEA (P2) Accra, Ghana (57759375) Libéré

Publication: Publication NC57759376 (57759376) Publié

Comment présenter une demande

Pour postuler, les candidats intéressés sont invités à soumettre leur candidature ICI via le système de recrutement électronique de l’OIM avant le 4 octobre 2022.

POSTULEZ ICI 

L’OIM n’accepte que les candidatures dûment remplies soumises via le système de recrutement électronique de l’OIM. L’outil en ligne permet également aux candidats de suivre l’état de leur candidature.

Seuls les candidats présélectionnés seront contactés.

Pour plus d’informations, veuillez consulter : www.iom.int/recruitment

Période d’affichage :

Du 21.09.2022 au 04.10.2022

Pas de frais:

L’OIM ne facture pas de frais à aucune étape de son processus de recrutement (candidature, entretien, traitement, formation ou autres frais). L’OIM ne demande aucune information relative aux comptes bancaires.

Demande : VN 2022 301 Agent de la PSEA (P2) Accra, Ghana (57759375) Libéré

Publication: Publication NC57759376 (57759376) Publié

Similaires