Mali / Suspension des activités des partis politiques : les États-Unis s’inquiètent et dénoncent une privation du…

Assimi Goïta Mali Ivoiriens

Crédit Photo : Mali web

Au Mali, depuis ce mercredi 10 avril 2024, la junte militaire au pouvoir avec à sa tête le colonel Assimi Goïta, a décidé de suspendre les activités des partis et associations politiques.

Une décision qui, loin d’avoir fait l’unanimité, a fait réagir l’opinion internationale.

En effet, les Etats-Unis se disent préoccupés par cette mesure prise par les autorités maliennes.

À en croire l’ambassade des Etats-Unis au Mali, cette décision constitue une privation du « peuple malien de sa voix au sein du gouvernement ».

« Nous sommes profondément préoccupés par la suspension des activités des partis politiques par le gouvernement de transition du Mali.

Les activités politiques sont cruciales pour garantir la représentation et la participation à la démocratie. La suspension de ces activités prive le peuple malien de sa voix au sein du gouvernement », ont déclaré les USA au travers d’une note.

Il convient de notifier que l’ONU s’est également insurgée contre cette décision du gouvernement de la transition malienne.

D’ailleurs, l’organisation internationale a exigé l’abrogation immédiate de cette suspension des activités des partis et associations politiques.

Cette mesure « doit être immédiatement abrogée. Un espace civique ouvert et pluraliste est essentiel aux droits de l’homme, à la paix, à la sécurité et au développement durable », a déclaré le haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme.

Soulignons que le gouvernement du colonel Assimi Goïta a justifié cette décision par des troubles à l’ordre public.

Retrouvez l’actualité sur notre compte TikTok