‘’Je pense qu’il ne comprend rien au foot…’’,Emerse Faé tacle sèchement Jérôme Rothen

Emerse Faé Hervé Renard

Crédit Photo : Splash Media

Une fois son magnifique exploit accompli en guidant la Côte d’Ivoire vers la victoire finale dans cette CAN 2023, Emerse Faé a pu savourer et libérer sa parole après avoir surtout pensé à concentrer son équipe sur son objectif.

 Et Faé en a même profité pour régler quelques comptes ! Notamment avec un certain Jérôme Rothen, désormais consultant RMC, qui avait taclé le niveau de la compétition qu’il jugeait catastrophique.

Faé tacle Jérome Rothen

Emerse Faé lui a ainsi répondu de manière assez cinglante. « J’ai entendu dire qu’il y a un pseudo journaliste en France, qui n’a jamais fait de match international de sa vie. Il aurait dit que le niveau de la CAN était catastrophique parce qu’il n’y avait ni technique ni de tactique. Je pense qu’il ne comprend rien au foot. Quand on regarde la carrière internationale qu’il a eue… Je ne suis pas étonné. Je l’ai laissé parler, il s’est fait remarquer, il a fait son intéressant. C’était une CAN extraordinaire, avec des rebondissements, des buts, du spectacle. Il a été très malhonnête de dire que cette CAN n’était pas de qualité », a lâché le sélectionneur ivoirien.

 Une réplique rapidement arrivée aux oreilles de Jérôme Rothen qui n’avait visiblement pas envie de perdre la face par médias interposés.

 « Tu aurais pu citer mon nom ! Tu l’as aperçu plus d’une fois sur le terrain (en plus des maillots que je t’ai donnés). Promis je ne parlerai pas de ta carrière et tes 0 titres gagnés », a lâché Rothen en réponse.

Portrait d’Emerse Faé, le faiseur de miracles ivoirien

 Né et formé à Nantes, il a évolué pendant quatre saisons sous les couleurs des Canaris. Après un passage éclair en Angleterre, à Reading, il avait fait son retour en Ligue 1, à l’OGC Nice.

Mais victime de phlébites à répétition, il avait été obligé de raccrocher les crampons en 2012. International espoir français, il avait remporté le championnat du monde des moins de 17 ans en 2001, avant d’opter pour la sélection ivoirienne en 2005.

La casquette d’entraineur

Titulaire du Diplôme d’État Supérieur mention Football (DES) après la fin de sa carrière, il a décroché en 2020 son BEFF (Brevet d’Entraîneur Formateur de Football).

Son arrivée comme sélectionneur des Eléphants le 25 janvier 2024, présente un double avantage : il connaît la sélection et il connaît la CAN. En effet, Faé a déjà atteint la finale de la compétition avec la Côte d’Ivoire. C’était en 2006, aux côtés de Didier Drogba. Les Ivoiriens s’étaient inclinés contre l’Égypte, aux tirs au but.

« Avec son staff (notamment Guy Demel), il a une expérience de la CAN en tant que joueur », confirme Malick Traoré, journaliste ivoirien pour la Nouvelle Chaîne Ivoirienne. « J’ai toujours été pour qu’on laisse du temps à un jeune entraîneur. Il faut lui faire confiance. Il sait ce qu’il veut. La pression, il l’a vécue en tant que joueur », a-t-il ajouté concluant que Fae Ermese est un bosseur, qui peut emmener son groupe très loin dans cette compétition.

Palmarès

  • Finaliste du Championnat d’Europe des moins de 16 ans en 2001 avec l’équipe de France des moins de 16 ans.
  • Champion du Monde des moins de 17 ans en 2001 avec l’équipe de France des moins de 17 ans.
  • Vainqueur de la Coupe Gambardella en 2002 avec le Football Club de Nantes.
  • Finaliste de la Coupe de la Ligue en 2004 avec le FC Nantes.
  • Vainqueur du Tournoi de Toulon en 2004 avec l’Équipe de France espoirs.
  • Finaliste de la Coupe d’Afrique des nations en 2006 avec la Côte d’Ivoire.

Restez à jour en vous abonnant à notre canal Telegram.