Programme de facilitation de l’entrepreneuriat pour les jeunes femmes d’AFAWA/BAD

Informations sur la Formation / Concours

Organisateur : AFAWA

Type de Formation : Entrepreneuriat

Description de la Formation / Concours

APPEL À PROPOSITIONS : AMÉLIORER LES FAVORISATEURS DE L’ENTREPRENEURIAT FÉMININ POUR DES PME FÉMININES PLUS FORTES EN AFRIQUE

Le continent africain a le taux d’entrepreneuriat le plus élevé au monde, principalement porté par des femmes entrepreneurs. Les femmes africaines sont deux fois plus susceptibles de créer une entreprise que les femmes ailleurs dans le monde, cependant, leurs contributions à la croissance économique ont jusqu’à présent été limitées.

Les femmes entrepreneurs africaines ont encore plus de mal que les hommes à convertir leurs intentions en entreprises à croissance rapide, rentables et durables. Ils ont tendance à être surreprésentés dans les petites entreprises et dans les secteurs caractérisés par une faible productivité et rentabilité et sont confrontés à de multiples défis. Ils sont donc écartés de manière disproportionnée d’une participation effective à l’économie de marché, ce qui empêche les pays de réaliser pleinement leur potentiel de croissance et de création d’emplois. Le faible accès au financement a été une contrainte majeure pour les femmes entrepreneurs en Afrique, qui sont confrontées à un déficit de financement total estimé à 42 milliards de dollars pour les PME formelles féminines.

Pour relever ce défi, le Groupe de la Banque africaine de développement a mis en place l’Affirmative Finance Action for Women in Africa (AFAWA), une initiative phare qui se concentre spécifiquement sur l’augmentation de la finance inclusive pour les femmes entrepreneures sur le continent. L’objectif principal d’AFAWA est de combler le déficit de financement pour les femmes entrepreneurs et de libérer leur capacité entrepreneuriale et leur plein potentiel. L’AFAWA est unique en ce sens qu’elle propose une approche multidimensionnelle pour lever les contraintes auxquelles sont confrontées les femmes entrepreneures à travers trois piliers d’intervention :

  1. Renforcer l’accès au financement pour les entreprises appartenant à des femmes/dirigées par des femmes en tirant parti des instruments financiers traditionnels de la Banque (lignes de crédit, financement du commerce et fonds propres) et par le biais de la Garantie AFAWA pour la croissance (G4G), un mécanisme innovant réduisant les risques pour les femmes entrepreneurs et renforcer l’appétit des institutions financières (IF) pour les prêts aux WSME ;
  2. Renforcer les capacités des femmes entrepreneurs et des institutions financières ;
  3. Renforcer l’environnement propice pour accroître la capacité des WSME à accéder au financement.

Afin d’atteindre ses objectifs, l’AFAWA s’associe à des facilitateurs de l’entrepreneuriat féminin pour renforcer la capacité des femmes PME à accéder au financement et à développer leurs activités .

Facilitatrices d’entreprises féminines, telles que les associations professionnelles de femmes, les incubateurs, les accélérateurs, les coopératives formelles de femmes, les organisations de la société civile éligibles. etc. jouent un rôle important dans la promotion du développement des entreprises appartenant à des femmes et dans leur renforcement pour assurer la croissance. Ils sont essentiels à la création d’un environnement propice viable dans lequel les femmes entrepreneurs peuvent se développer et créer des entreprises qui génèrent des emplois pour le continent, en fournissant des services de conseil et de formation aux entreprises féminines sur diverses compétences en gestion d’entreprise, leur permettant non seulement de passer de l’informel à le secteur formel mais aussi devenir commercialement viables et surtout accéder au financement.

Dans le cadre du  programme Women Entrepreneurship Enablers , la Banque cherche à soutenir des projets qui visent à améliorer la viabilité et la durabilité des PME formelles féminines et leur permettent d’accéder à des opportunités de financement pour développer leurs entreprises.

La Banque encourage les associations professionnelles de femmes, les incubateurs, les accélérateurs, les coopératives formelles de femmes, les organisations de la société civile éligibles et les autres entités juridiques à partager des propositions alignées sur les objectifs et les thèmes énoncés ci-dessous.

Attentes

Les propositions soumises :

  1. Démontrer des approches innovantes pour créer un écosystème favorable à l’entrepreneuriat féminin visant à améliorer l’accès au financement pour les WSME et à accélérer la croissance des entreprises ;
  2. Développer des moyens innovants de diffuser des services de conseil et d’assistance technique en abordant les contraintes de capacité et le renforcement des compétences des WSME pour soutenir l’accès au financement ;
  3. Élaborer un programme complet et durable de renforcement des capacités pour permettre l’accès au financement en partenariat avec les institutions financières ;
  4. Améliorer la visibilité et la présence numérique des WSME ;
  5. Améliorer l’accès au mentorat et aux modèles de rôle pour les WSME.

Les demandes de financement peuvent être pour un projet spécifique ou pour un programme indicatif de plusieurs projets, ou sur plusieurs pays. Le seuil minimum pour demander un financement dans le cadre de cet appel à propositions est de 100 000 $ et le seuil maximum est de 250 000 $ . Il s’agit d’une subvention unique.

Portée géographique

Les candidatures sont les bienvenues des 54 pays d’Afrique, en transition/fragile [1] , les pays du Sahel et d’Afrique du Nord sont fortement encouragés à soumettre des propositions.

Principes et critères de financement 

  1. Les projets doivent être mis en œuvre dans plus de 2 pays ;
  2. La durée du projet ne doit pas dépasser 2 (deux) ans ;
  3. Les bénéficiaires et les sponsors du projet doivent être basés en Afrique ou fournir la preuve d’un partenariat avec des entités africaines et montrer que les activités, opérations et projets proposés seront mis en œuvre en Afrique ;
  4. Les candidats doivent être des institutions légalement constituées qui existent depuis au moins trois ans avec de solides procédures financières et de passation des marchés ;
  5. La collaboration entre deux ou plusieurs facilitateurs candidats est encouragée ;
  6. Les partenariats sont fortement encouragés en particulier avec un ou plusieurs organismes financiers et avec les secteurs public et privé ;
  7. Une expérience antérieure dans la gestion de financements externes et l’exécution de projets de donateurs est requise ;

Évaluation :  Les propositions reçues seront évaluées en fonction des considérations suivantes :

  1. Clarté et Viabilité  (score : 15),
    • Les candidats ont-ils démontré une compréhension claire des principaux enjeux (accès des WSME à des financements importants, évolutivité de leurs entreprises) ? (8)
    • Le calendrier, la séquence et les ressources de l’effort sont-ils raisonnables et efficaces ? (sept)
  2. Antécédents et effet de levier  (Score : 35),
    • Le candidat a-t-il démontré une expérience professionnelle (résultats et impacts solides) en aidant les femmes PME à accéder à des financements importants et à développer leurs entreprises ? L’organisation a-t-elle démontré sa capacité à atteindre les jalons définis dans la note conceptuelle (tenir compte de la taille de l’équipe, des partenariats et des antécédents) ? (sept)
    • La proposition a-t-elle démontré une approche innovante pour créer un écosystème de soutien permettant aux femmes PME d’accéder au financement et de développer leurs activités ? La proposition inclut-elle un partenariat avec un ou plusieurs organismes financiers, avec les secteurs public et privé, avec d’autres facilitateurs d’entrepreneuriat ? (8)
    • Les fonds fournis sont-ils mobilisés (via des partenariats, des fonds de contrepartie, skin in the game, etc.) pour garantir un impact maximal ? (20)
  3. Impact du projet  ( Note : 30) ,
    • La proposition a-t-elle démontré un fort impact sur le développement (nombre de bénéficiaires, financements mobilisés par les femmes PME ? (10)
    • Existe-t-il une feuille de route bien définie sur la manière dont l’intervention proposée inciterait davantage de femmes PME à accéder au financement et à développer leur activité ? (dix)
    • La proposition a-t-elle démontré un alignement sur les priorités nationales ou régionales en matière d’accès aux services financiers/inclusion financière pour WSME afin de maximiser l’impact et l’évolutivité du modèle ? (dix)
  4. Suivi-Evaluation-Mise à l’Echelle  ( Note : 20)
    • Le projet démontre-t-il la durabilité et l’évolutivité potentielles du modèle à l’avenir ? (dix)
    • Le demandeur articule-t-il un plan de S et E et une atténuation des risques ? (dix)

Note totale : 100 

Candidature et délais

L’appel à propositions sera financé par le Fonds fiduciaire pour l’égalité des sexes (GETF) du Groupe de la Banque africaine de développement.

  • Les propositions doivent être soumises via la plateforme de candidature et inclure le  modèle de proposition de candidature  disponible sur la plateforme au format Word ; (vous pouvez aussi le télécharger ici)
  • Les propositions de candidature  peuvent être soumises en anglais ou en français et ne doivent pas dépasser 10 pages, y compris la page de couverture et toute annexe. NB : Toute proposition de plus de 10 pages ne sera pas évaluée.
  • Les propositions de candidature doivent être soumises via la plateforme avec le titre « Nom de l’organisation principale_Nom du projet », avant  minuit GMT le vendredi 25  novembre 2022 .

Processus de candidature sur la plateforme

  • Étape 1  : Répondre aux questions préliminaires
  • Étape 2  : Téléchargez et remplissez le  modèle de proposition de candidature  (au format Word)
  • Étape 3  : Téléchargez votre proposition de candidature (maximum 10 pages) sur la plateforme
  • Étape 4  : Soumettez votre candidature via la plateforme

Un webinaire aura lieu le vendredi 4 novembre 2022 pour répondre à toutes vos questions. Voici le lien pour s’inscrire à la réunion Zoom  :  https://afdb.zoom.us/meeting/register/tJAvcuisrz0iHNbargqag4a5lqHlEUWAtTYG

Les lauréats seront contactés directement et annoncés via le site Web de la Banque et d’autres points de vente. 

La présélection et la sélection se feront conformément aux politiques, règles et procédures de la Banque. La Banque n’a aucune obligation de présélectionner une entreprise, un partenariat, une entité ou une association

Téléchargez cet appel à propositions ici

Pour toute question, vous pouvez contacter l’équipe du projet sur  [email protected] .

[1]   Central (République Centrafricaine, République Démocratique du Congo, Tchad, Cameroun) ; Est (Érythrée, Djibouti, Soudan du Sud, Soudan, Burundi, Comores, Somalie) ; Sud (Zimbabwe, Mozambique, Madagascar, Malawi) ; Ouest (Burkina, Mali, Niger, Togo, Guinée, Liberia, Sierra Leone, Guinée Bissau, Gambie, Nigeria).

EN SAVOIR PLUS ET POSTULER VIA : AFAWA – Programme des facilitateurs de l’entrepreneuriat féminin – Appel à propositions (smapply.org)

Similaires