Concours d’idées d’entreprise de l’Académie africaine-allemande de l’entrepreneuriat (AGEA)

Informations sur la Formation / Concours

Organisateur : L'Académie africaine-allemande de l'entrepreneuriat (AGEA)

Type de Formation : Informatique

Description de la Formation / Concours

Date limite d’inscription: 31 octobre 2021

Dans le cadre de son mandat, le réseau AGEA collabore avec des partenaires académiques et commerciaux dédiés en Afrique et en Allemagne pour promouvoir une formation à l’entrepreneuriat axée sur la pratique, la promotion de l’entrepreneuriat et le développement de créations d’entreprises en Afrique. L’un des produits phares qu’AGEA propose est son concours annuel d’idées d’entreprise AGEA (ABIC). ABIC est organisé pour atteindre, identifier et soutenir des solutions entrepreneuriales innovantes aux défis africains par des étudiants, entrepreneurs, universitaires et chercheurs africains au sein du réseau AGEA et au-delà. Cette année, le concours d’idées se concentre sur la génération de solutions entrepreneuriales et commercialement viables à partir de la recherche qui peuvent devenir des start-ups ou des entreprises dérivées.

Les universités (et autres établissements d’enseignement supérieur) du monde entier génèrent de nouvelles connaissances grâce à diverses activités de recherche. Les inventions technologiques sont également des résultats clés de la recherche dans les universités et les EES. Cependant, dans la plupart des universités, la recherche ne contribue qu’à faire avancer la frontière de la connaissance scientifique. Une grande partie des nouvelles connaissances et technologies générées par la recherche dans les universités restent abandonnées, inexploitées et rarement commercialisées en produits et/ou services pour le marché qui profitent à la société dans son ensemble. En conséquence, un écart de transfert de connaissances et de technologie existe dans de nombreux domaines. Bien qu’il s’agisse d’un défi mondial, l’écart est considéré comme plus large dans des contextes en développement comme l’Afrique.

Comme l’ont démontré quelques universités qui ont été structurées pour convertir les nouvelles connaissances en produits et services par le biais d’entreprises dérivées, la base de la croissance de l’université et de la collaboration entre les entreprises dérivées ou les start-up fondées sur la recherche est réciproque. L’impact des entreprises issues de solutions fondées sur la recherche est évident dans les retombées (économiques, sociales, technologiques et/ou environnementales) de la commercialisation pour les universités, les chercheurs, les entrepreneurs et la société en général. Ces entreprises dérivées ou start-up, en échange, fournissent des fonds et des opportunités d’emploi à l’université pour générer plus de connaissances grâce à d’autres activités de recherche.

Pour promouvoir l’entrepreneuriat dérivé de la recherche, les chercheurs, le personnel académique et les étudiants des EES doivent développer leur science d’une manière qui peut avoir un impact réel et être en mesure d’adapter les résultats de leurs recherches en entreprises commerciales viables. ABIC 2021 offre ainsi aux étudiants, chercheurs, universitaires des universités africaines ainsi qu’aux entrepreneurs en démarrage (alumni) l’opportunité d’initier leurs parcours entrepreneuriaux menant à la création de start-ups spin-off de recherche.

Objectifs

  • ABIC 2021 est ouvert aux soumissions avec des idées et des solutions innovantes de tous les domaines de la recherche scientifique, des secteurs et des industries. Ceux-ci comprennent, mais sans s’y limiter, des secteurs tels que la santé, l’éducation, l’agriculture, les technologies de l’information, la finance et le commerce, le développement des entreprises et le commerce, les transports, l’eau et l’assainissement, entre autres.
  • Il est important que la solution ou le produit émane d’une recherche scientifique en cours ou achevée entreprise par des étudiants ou le personnel de recherche et académique d’une université africaine.
  • Les idées soumises devraient ainsi offrir des solutions durables aux défis du travail réel qui répondent à un besoin du marché, en particulier mais non limité à l’Afrique.
  • Les entrepreneurs en démarrage qui sont des diplômés universitaires peuvent également participer au concours en tant que membres d’une équipe avec des étudiants ou des chercheurs.

Conditions

Les personnes intéressées provenant d’universités, d’instituts de recherche et d’autres établissements d’enseignement supérieur en Afrique peuvent participer au concours. Les participants éligibles doivent être :

  1. Étudiants (maîtrise et doctorat) 
  2. Personnel académique  (enseignants, professeurs) et chercheurs
  3. Entrepreneurs en démarrage  (anciens étudiants de l’université – Bachelor, Master ou Doctorat)

Comment participer

La participation peut prendre l’une des deux (2) formes suivantes :

  1. Un   étudiant individuel , un chercheur, un personnel académique ; ou
  2. Une  équipe  composée d’étudiants, de chercheurs et d’entrepreneurs. Au moins un membre de l’équipe doit être un étudiant, un membre du personnel académique ou un chercheur.

Participation des femmes La participation des femmes est fortement encouragée dans cette compétition. Les équipes sont encouragées à envisager d’impliquer des femmes en tant que membres de l’équipe dans la mesure du possible.

Noter

  • Chaque personne ne peut participer qu’une seule fois au concours, soit en tant qu’individu, soit en tant que membre d’une équipe. Cela implique qu’un individu participant ne peut être membre que d’une seule équipe pour cette compétition.
  • Une personne ou une équipe participante ne peut soumettre qu’une seule inscription au concours.
  • Les soumissions multiples de la même personne ou de la même équipe sont inacceptables.
  • L’idée d’entreprise que vous avez l’intention de soumettre doit être basée sur des recherches universitaires/scientifiques menées par ou impliquant au moins un des membres de l’équipe.

Étapes de la compétition 

Voici les étapes du concours :

Étape 1 : Inscription et soumission de l’idée

Étape 2 : Évaluation et sélection du Top 6

Étape 3 : Formation au pitch et développement de la vidéo du pitch pour le Top 6

Étape 4 : Événement final en ligne et sélection des 3 meilleurs gagnants

Récompenses et prix

Les  soumissions du Top 6 sélectionnées  devront produire une courte vidéo de présentation (maximum 3 minutes) qui sera diffusée lors de l’événement final en ligne le 30 novembre 2021. Les participants auront la possibilité de répondre aux questions et aux éclaircissements du jury final. Le jury attribuera des notes à chacune des 6 meilleures soumissions. Les  3 meilleurs  gagnants du Concours d’idées d’entreprise AGEA 2021 seront déterminés par le total des scores obtenus par chaque idée.

De plus, un  prix du public  sera décerné à la soumission qui reçoit le plus grand nombre de votes du public participant à l’événement final. Un canal de vote en ligne sera utilisé et les détails seront communiqués ultérieurement.

Prix

Les 3 meilleures idées recevront les prix suivants :

  1. Premier prix  – 1 000 €
  2. Deuxième prix  – 500 €
  3. Troisième prix  – 300 €
  4. Prix du public   – 500 €

Soutien post-compétition

Le soutien post-concours est disponible pour toutes les idées innovantes et prometteuses qui entrent dans le concours, qu’elles soient lauréates ou non. Le soutien suivant sera étendu aux équipes ou aux individus qui seront sélectionnés pour leurs idées innovantes.

  1. Soutien à l’incubation : les  idées innovantes et prometteuses seront identifiées et bénéficieront d’un soutien à l’incubation pour la commercialisation. Ceci sera mis en œuvre à travers le réseau de partenaires d’AGEA en Afrique et en Allemagne. Par exemple, le Center for Business Development  – Kumasi Business Incubator  à l’Université des sciences et technologies Kwame Nkrumah (KNUST) au Ghana,  INES Incubation Centre  à INES-Ruhengeri au Rwanda, et l’  Initiative d’autogestion de Leipzig (SMILE)  à l’Université de Leipzig, en Allemagne.  
  2. Coaching et mentorat : les  idées seront liées à des experts en développement commercial international au sein du réseau AGEA qui serviront de coachs et de mentors. Les coachs et les mentors travailleront avec les individus ou les équipes pour transformer les idées en modèles commerciaux et plans commerciaux bancables.
  3. Formation Des connaissances et des compétences spécialisées sont nécessaires pour gérer avec succès les start-ups. Ainsi, des sessions de formation sur mesure seront organisées pour les équipes afin de fournir les connaissances, les compétences et les outils nécessaires à la gestion de la start-up. Cette formation sera dispensée en collaboration avec  SMILE , qui a soutenu au cours des 15 dernières années plus de 600 start-ups en Allemagne et plus de 42 millions d’euros de soutien financier aux start-ups. Des experts externes seront recrutés au besoin pour dispenser une formation complète.
  4. Soutien aux demandes de financement : les idées sélectionnées auront accès à la vaste expérience et à l’expertise disponibles au sein d’AGEA pour soutenir leur demande de financement supplémentaire auprès d’institutions de financement en Allemagne et ailleurs.
  5. Assistance sur les problèmes liés à la propriété intellectuelle (PI) .

Chronologie:

  • Fermeture du portail de soumission – Date limite :  31 octobre 2021
  • Évaluation et sélection des 6 meilleures idées :  01 – 07 novembre 2021
  • Annonce du Top 6 des idées :  08 novembre 2021
  • Webinaire de pitch :  10/11 novembre 2021
  • Préparation et soumission des 6 meilleures vidéos de pitch :  12 novembre – 30 novembre 2021
  • Événement de remise des prix (en ligne) :  07 décembre  2021
  • Début de l’assistance post-compétition :  janvier 2022

Envoyez vos questions et clarifications par e-mail à  Bismark Agyei Yeboah  ( [email protected] ).

Pour plus d’informations:

Visitez la page Web officielle du concours d’idées d’entreprise AGEA 2021

Similaires