Appel à candidatures : Union africaine, jeunes Ambassadeurs africains pour la paix (AYAP)

Informations sur la Formation / Concours

Organisateur : Union africaine

Type de Formation : Informatique

Description de la Formation / Concours

Date limite d’inscription: 30 septembre 2021

Dans le cadre des efforts pour faire avancer l’ agenda Jeunesse, Paix et Sécurité (YPS) de l’Union Africaine (UA) , le Département Paix et Sécurité (maintenant le Département Affaires Politiques, Paix et Sécurité, PAPS), a lancé le programme Jeunesse pour la Paix ( Africa) (Y4P) en septembre 2018, avec pour objectif principal de faciliter la participation significative de la jeunesse africaine dans tous les domaines de la paix et de la sécurité et de dissuader leur participation à la violence. Pour renforcer la participation des jeunes au programme de paix et de sécurité sur le continent, le Conseil de paix et de sécurité de l’UA (CPS) lors de sa 807e réunion a demandé à la Commission de l’UA de nommer cinq jeunes ambassadeurs africains régionaux pour la paix (AYAP) pour travailler avec l’Envoyé de la jeunesse de l’UA en défendant la promotion de la paix et de la sécurité sur le continent.

Conditions

Une jeunesse africaine avec un engagement démontré et une contribution significative à la promotion d’une paix et d’une sécurité durables. Les candidatures des jeunes éligibles, y compris les jeunes femmes, les personnes déplacées et les personnes handicapées qui répondent aux critères suivants sont particulièrement encouragées :

• Être âgé de 15 à 35 ans en tandem avec l’âge des jeunes de l’UA ;
• Posséder un diplôme universitaire en relations internationales, paix et conflits, sciences politiques, droit et domaines connexes ; une maîtrise serait un atout supplémentaire; ou, avoir au moins 2 ans d’expérience dans la paix et la sécurité avec une capacité démontrée de plaidoyer sur les questions de jeunesse, de paix et de sécurité ainsi que la mobilisation de ressources ;
• Avoir de l’expérience dans la promotion et le soutien des processus de paix, en particulier dans l’initiation et la facilitation de dialogues multipartites et d’efforts de médiation ;
• Avoir une solide expérience avec la communauté/région locale où il/elle travaille ;
• Posséder de solides compétences en communication et en plaidoyer ;
• L’anglais, le français, l’arabe, le portugais sont les langues de travail de l’UA. La maîtrise de n’importe quelle langue de travail de l’UA est requise ; la connaissance d’une autre langue de l’UA serait un atout.

La mission des AYAP repose sur les cinq priorités de l’UA CFYPS :

1. Participation : préconiser et promouvoir une participation active et significative des jeunes à tous les niveaux de prise de décision, de formulation des politiques, de mise en œuvre et de suivi des décisions/accords de paix et de sécurité ; soutenir la coopération intersectorielle en tant qu’approche holistique des problèmes des jeunes et pour l’élimination des obstacles structurels à la participation des jeunes ; et soutenir l’élaboration et la mise en œuvre de plans d’action nationaux pour encourager la participation significative des jeunes à la paix et à la sécurité par le biais des structures nationales et régionales existantes.

2. Prévention : promouvoir et renforcer les capacités des jeunes en matière de prévention via l’éducation à la paix, le soutien à l’établissement et à la mise en œuvre d’architectures de paix ; faciliter les points d’entrée pour que les jeunes compétents entreprennent des activités de prévention de la violence, y compris dirigées par des jeunes ou un soutien aux processus de dialogue et de médiation ; Renforcer le potentiel des jeunes en sollicitant un soutien pour la mise en place d’investissements et de fonds qui permettent l’inclusion des jeunes dans différents projets pour assurer l’accès à l’éducation, à la formation professionnelle ainsi qu’aux opportunités d’emploi, en vue de réduire le chômage des jeunes et leurs vulnérabilités à l’exploitation qui en découlent , la manipulation, la radicalisation et le recrutement par des groupes extrémistes, criminels et armés.

3. Protection : défendre et promouvoir le respect du droit international humanitaire et des droits de l’homme pour garantir la protection des jeunes pendant les conflits armés et faciliter les déplacements et la réinstallation en toute sécurité des personnes déplacées, afin d’atténuer le risque de recrutement forcé ainsi que la violence sexuelle et sexiste .

Pour plus d’informations :

Visitez la page Web officielle de l’Union africaine, Jeunes ambassadeurs africains pour la paix (AYAP)

Similaires