L’ONG Santé Monde recrute pour ce poste (19 Mai 2022)

Informations sur l'Emploi

Titre du Poste : conseiller(ère) en environnement

Niveau Requis : Diplôme universitaire supérieur

Année d'Expérience Requise : 5 ans

Lieu du Travail : Mali

Date de Soumission : 30/05/2022

Description de l'Emploi

Santé Monde (auparavant CCISD) est une organisation à but non lucratif canadienne qui développe et accompagne des projets dans de nombreux pays afin de contribuer à une meilleure santé pour toutes et tous depuis 1987. Elle contribue à l’amélioration durable de la santé des communautés à l’international. Depuis 35 ans, le succès de ses nombreux projets repose sur le codéveloppement, soit un accompagnement humain, respectueux et orienté vers l’autonomie des communautés. Grâce à de nombreux partenaires et à l’implication d’expertes et experts internationaux, nous avons mis en œuvre des projets exemplaires dont les résultats positifs perdurent.

L’initiative DANBÉ (Communautés engagées pour renforcer la dignité des Maliennes), financée par Affaires Mondiales Canada (AMC) pour une période de 4 ans, vise ultimement un exercice accru, par les adolescentes et les femmes des régions de Ségou et Sikasso, de leur droit à des services de santé adaptés et à une vie sans violence.

Mis en œuvre par le Consortium composé par International Medical Corps (IMC) et Santé Monde, le Projet DANBE repose sur trois piliers:

  • Le renforcement des services intégrés en santé, droit sexuels et reproductifs (SDSR) et la prévention et prise en charge des victimes des violences basées sur le genre (VBG) offerts dans les centres de santé (CS) et les centres d’autopromotion des femmes (CAPF) en vue de les adapter aux besoins des adolescentes et des femmes ;
  • L’accompagnement et le renforcement des capacités acteurs institutionnels (MSAS, MPFEF), en vue d’une coordination efficace des interventions intersectorielles en faveur de la SDSR, de la réduction des VBG et de l’EG; et
  • Le renforcement du pouvoir des adolescentes et des femmes en travaillant parallèlement avec les communautés afin d’accroitre la participation plus systématique des Maliennes au contrôle des ressources leur garantissant une autonomie au sein de leur communauté, pour leur santé et le respect de leurs droits. Les deux partenaires s’appuieront sur leur grande expertise dans la prestation de services en SDSR, y compris les VBG, la création d’un environnement favorable à l’offre des services de santé de qualité au Mali, mais aussi dans le renforcement institutionnel des acteurs de tous les niveaux de la pyramide sanitaire.

DESCRIPTION DU MANDAT :

Sous l’autorité hiérarchique et la supervision de la personne de la personne Coordonnatrice nationale – Spécialiste SSRD et en étroite collaboration avec le Directeur de projet de IMC Mali ainsi que les autres spécialistes et partenaires du projet, la personne Conseillère en environnement a pour mandat d’appuyer la mise en œuvre de la stratégie environnementale du Projet, de même que son processus de suivi-évaluation et de coordination des éléments techniques liés aux composantes EHA (eau – hygiène – assainissement), GDBM (Gestion – Déchets – Biomédicaux) et électrification des centres de santé dans les deux régions d’intervention du projet.

Sans être exhaustives et avec l’appui de la personne responsable en environnement/ développement durable de Santé Monde, les principales tâches et responsabilités de la personne Conseillère en environnement sont les suivantes :

RESPONSABILITÉS  :

  • Participer à des analyses environnementales, selon les besoins, ainsi qu’à l’élaboration et/ou l’adaptation d’outils et d’approches pour la mise en œuvre de la stratégie environnementale du Projet ;
  • Veiller à la prise en compte des aspects environnementaux dans toutes les activités du projet y compris dans la conception des travaux de réhabilitation et de construction ;
  • Faciliter la sensibilisation et le renforcement des capacités des équipes du Projet sur des aspects environnementaux et la stratégie environnementale du Projet ;
  • Participer à l’état des lieux et au diagnostic environnemental des établissements de santé ciblés pour déterminer les travaux à effectuer en matière d’EHA et de gestion des déchets biomédicaux, dans le respect des normes environnementales applicables ;
  • Coordonner les interventions au sein des équipes, entre partenaires et avec des personnes consultantes externes, en matière d’EHA, de gestion de déchets biomédicaux et d’évaluations environnementales / d’études d’impact environnemental et social (EIES) ;
  • Participer à la préparation des appels d’offre pour le recrutement de firmes devant réaliser des études environnementales (EIES ou autres) et/ou devant exécuter des travaux en matière d’EHA et de gestion de déchets biomédicaux ;
  • Suivre et superviser la mise en œuvre des travaux de réhabilitation en matière d’EHA et de gestion de déchets biomédicaux ;
  • Faire le suivi de la mise en œuvre et de l’efficacité des mesures d’atténuation, mesures de bonification, mesures de renforcement des capacités et autres pratiques identifiées dans les analyses, évaluations ou études environnementales (EIES ou autres) réalisées ;
  • Développer / adapter, animer et coordonner des activités de renforcement de capacités environnementales des partenaires ;
  • Participer aux rencontres nationales et régionales du Projet portant sur ses domaines d’expertise ;
  • Participer à la documentation des indicateurs EHA et environnementaux du cadre de mesure du rendement du Projet ainsi qu’à l’élaboration des documents et rapports de projet ;
  • Construire et maintenir de bonnes relations avec le personnel des équipes locales de projet et celui du Consortium afin de collaborer à l’intégration transversale des composantes d’égalité des genres et en environnement dans le Projet.

COMPÉTENCES :

Professionnalisme : La personne conseillère en environnement doit faire preuve de :

  • Connaissance et compréhension des théories, concepts et approches pertinentes en matière d’évaluation environnementale des projets de développement, construction des infrastructures d’accès à l’eau potable, hygiène et assainissement (EHA) dans les centres de santé ;
  • Capacité d’identifier les enjeux, d’analyser et de participer à la résolution des enjeux/problèmes liés à la gestion de l’environnement dans les centres de santé ;
  • Capacité à effectuer la collecte de données en utilisant diverses méthodes ;
  • Compétences analytiques et évaluatives conceptuelles pour mener des évaluations environnementales pour la construction des infrastructures EHA, y compris la connaissance et l’expérience de l’utilisation de diverses sources de recherche ;
  • Aptitude à faire preuve de jugement dans le contexte des missions confiées, à planifier son propre travail et à gérer des priorités conflictuelles ;
  • Maîtrise du sujet, consciencieuse et efficace pour respecter ses engagements ;
  • Respect des délais pour l’obtention des résultats ;
  • Motivation par des préoccupations professionnelles plutôt que personnelles ;
  • Persévérance face à des problèmes ou défis difficiles dans le contexte de travail sur le terrain dans les deux régions d’interventions ;
  • Calme dans les situations stressantes ;
  • Responsabilité pour intégrer les préoccupations en lien avec des perspectives et approches de genre dans l’évaluation environnementale et les constructions des infrastructures EHA.

Travail d’équipe : La personne conseillère en environnement travaillera dans une équipe pluridisciplinaire et provenant d’un consortium de deux organisations internationales (Santé Monde et IMC) ayant chacune une riche culture organisationnelle.  Elle doit travailler en collaboration avec ses collègues pour :

  • Atteindre les objectifs organisationnels ;
  • Solliciter, quand c’est nécessaire, des commentaires en valorisant véritablement les idées et les expertises de ses collègues et autres personnes ;
  • Partager et apprendre des autres ;
  • Placer l’agenda de l’équipe avant l’agenda personnel ;
  • Soutenir et agir conformément à la décision finale du groupe, même lorsque ces décisions ne reflètent pas entièrement sa propre position ;
  • Partager le mérite des réalisations de l’équipe et accepter la responsabilité conjointe des lacunes de l’équipe.

Planification et organisation : La personne conseillère doit :

  • Développer des objectifs clairs qui sont cohérents avec le PMOP et particulièrement le PGES du projet DANBÉ ;
  • Identifier les activités et missions prioritaires et ajuster les priorités au besoin ;
  • Allouer une quantité appropriée de temps et de ressources pour terminer le travail sous sa responsabilité ;
  • Prévoir les risques et tenir compte des imprévus lors de la planification ;
  • Surveiller et ajuster les plans et les actions si nécessaire et utiliser son temps efficacement.

PROFIL RECHERCHE :

  • Un diplôme universitaire (ingénieur ou un master) en : génie eau et environnement ou eau et assainissement ou génie sanitaire et/ou toutes autres qualifications pertinentes en rapport avec l’accès à l’EHA, la gestion de l’environnement en milieu de soins incluant la gestion des déchets biomédicaux ;
  • Au moins cinq ans d’expériences professionnelles dans le domaine d’accès à l’EHA et gestion de l’environnement sanitaire ;
  • Au moins 3 ans d’expérience dans la conduite des évaluations environnementales pour des projets/programmes de développement ;
  • Des expériences avérées dans la réalisation d’ouvrages liés à l’eau, l’hygiène et à l’assainissement ainsi qu’en gestion environnementale et des déchets biomédicaux sont nécessaires ;
  • Bonne connaissance des techniques de diagnostic participatif ;
  • Excellente connaissance des exigences nationales et d’Affaires mondiales canada (AMC) en matière d’environnement ;
  • Bonnes capacités analytiques et conceptuelles et capacité de planification opérationnelle ;
  • Bonne connaissance informatique et des outils de travail collaboratifs. Des compétences en matière d’encadrement et de renforcement des capacités sont un plus ;
  • Détenir une excellente maîtrise du français et de l’anglais (un atout) ;
  • Être apte à travailler sous pression et à bien gérer le stress (externe et interne) ;
  • Faire preuve d’un grand sens de l’organisation et d’initiative ;
  • Être disponible à voyager à l’intérieur du Mali et à l’international au besoin ;
  • Être disponible à travailler en dehors des heures de service lorsque nécessaire ;
  • Motivation, implication, très fort intérêt pour le projet.

DÉBUT : Dès que possible

CONDITIONS :

  • Lieu d’affectation : Bamako ;
  • Type de contrat : Contrat à durée déterminée de 3 ans ;
  • Avantages sociaux : Selon le Code du travail du Mali.

Les personnes intéressées à soumettre leur candidature sont priées de fournir :

  • Une lettre de motivation ;
  • Un curriculum vitae détaillé faisant état des expériences professionnelles du candidat ou de la candidate dans le domaine recherché ;
  • Les copies des certificats ou des diplômes confirmant les déclarations contenues dans le CV ;
  • Les noms et contacts de trois personnes de référence à contacter au besoin.

Les candidatures doivent être adressées au Chargé de projet Mr Alfred Nikiema, par courriel à l’adresse [email protected] avec en copie le

Responsable  environnement/développement durable à l’adresse [email protected]    

La date limite pour la réception des dossiers : 30 mai 2022 à 17 h 00 (GMT).

Processus :

  • Étape 1 : analyse et sélection de dossiers ;
  • Étape 2 : test écrit  ;
  • Étape 3 : pré-entrevu téléphonique (TEAMS) ;
  • Étape 4 : entrevu d’embauche.

Nous respectons les principes d’équité en matière d’embauche. Les candidatures féminines sont fortement encouragées.

Similaires