L’OMS recrute pour ce poste (21 Juin 2022)

Informations sur l'Emploi

Titre du Poste : Consultant chargé de la révision du protocole national de prise en charge de la malnutrition aiguë au grade NOC - (2205836)

Lieu du Travail : Niger

Date de Soumission : 05/07/2022

Description de l'Emploi

Grade: No grade
Contractual Arrangement: Special Services Agreement (SSA)
Contract Duration (Years, Months, Days): 5 months
IMPORTANT NOTICE: Please note that the deadline for receipt of applications indicated above reflects your personal device’s system settings.
..

Termes de référence pour consultant chargé de la révision du protocole national de prise en charge de la malnutrition aiguë au grade NOC 

Type de contrat :     SSA
Durée :                    5 mois
Lieu d’affectation :   OMS Niger / Niamey
Grade :  NOC

OBJECTIFS

La situation nutritionnelle des enfants reste préoccupante au Niger marquée notamment par les taux élevés de malnutrition chez les enfants de 6 à 59 mois depuis plusieurs années.
Conscient de cette problématique, le Ministère de la Santé Publique a élaboré depuis 2005, un protocole national de prise en charge de la malnutrition aiguë qui a connu des révisions successives dont la dernière date de 2016.
La mise en œuvre du dernier protocole révisé a permis de déceler quelques insuffisances dont entre autres :  l’insuffisance des directives de la prise en charge de la malnutrition aiguë modéré (PCIMAM) au niveau communautaire ; le manque de directives pour la prise en  charge des  Femmes Enceintes et Femmes Allaitantes (FEFA) eu égard à la faible prévalence dans ce groupe cible ; le manque  d’alternatives proposés  en cas de rupture d’intrants (Supplementary Plumpy (SPP) ou Plumpy Nut (PPN)) ; comment organiser la prise en charge pendant les cliniques mobiles ; l’application du numéro MAS ; l’intégration de l’Alimentation du Nourrisson et de Jeune Enfant (ANJE) dans les Centres de Récupération Nutritionnelle (CREN) ; la prise en charge des cas spécifiques etc.
Aussi, plusieurs avancées ont été enregistrées dans le domaine dont entres autres : les nouvelles directives de l’OMS 2020 ; le Couminity Mamnagement for Acute Malnutrition (CMAM) Surge ; le PB/famille ; la stimulation d’éveil ; les approches « Optimiser la prise en charge de la Malnutrition Aigüe (OptiMA) », Combined Protocole for Acute malnutrition Study (ComPAS) et autres schémas simplifiés de prise en charge de malnutrition et le dépistage de la tuberculose au CRENI.
La Direction de la Nutrition souhaite procéder à une révision du protocole national de prise en charge de la malnutrition aiguë 2016 pour le mettre à jour avec les dernières avancées dans le domaine de la prise en charge de la malnutrition et corriger les insuffisances constatées dans son application afin d’améliorer la qualité du programme PCIMA.
À cet effet, l’OMS envisage le recrutement d’un consultant national pour l’appuyer dans la réalisation de cette révision.

RESPONSABILITES

Le consultant qui sera recruté aura pour mandat de participer pleinement aux différentes phases de la révision du protocole national PCIMA 2016: réunions préparatoires du comité restreint , réunions de concertation : i) avec les directions et programmes du MSP/P/AS (DGP/SR, DOS, DSC, DSME, PNLP, Programme Tuberculose, Programme VIH/H, DPF, Santé mentale, DI) et ii) les enseignants chercheurs et les enseignants des instituts et écoles de santé (FSS, IPS, IPSP, ESPAS, Agro, FST, ENSP, Elite, UPAD etc.)., l’organisation des missions terrains , l’atelier de relecture à Dosso, l’atelier de consolidation et d’intégration des observations à Niamey, l’atelier de validation à Niamey, l’atelier de révision des modules de formation, la finalisation des supports et la rédaction du rapport final.
Il s’agira en effet, de jouer un rôle de facilitateur lors différents ateliers et réunions rentrant dans le cadre du processus de révision du protocole PCIMA 2016. Il appuiera le comité restreint mis à cet effet du début jusqu’au dépôt du protocole PCIMA validé. Le consultant travaillera sous la supervision du point focal Nutrition de l’OMS et du Directeur de la Nutrition en étroite collaboration avec le comité restreint.

Plus spécifiquement le consultant sera chargé de

1.    Apporter une analyse sur l’application de protocole de prise en charge de la malnutrition 2016 par tous les acteurs de la mise en œuvre (ce qui a bien marché et les goulots d’étranglement) 
–    Prendre contact avec les différents acteurs (faire une liste) au niveau central et opérationnel (régions et districts). ;
–    Faire une analyse des insuffisances, de bonnes expériences, des leçons apprises constatées par les acteurs de terrain sur la mise en œuvre du protocole de prise en charge de la malnutrition 2016 ;
–    Mettre en commun les différentes analyses faites par tous les acteurs dans un document commun sur les insuffisances constatées, les bonnes expériences et les leçons apprises dans l’application du protocole 2016, pour faciliter leur prise en compte dans le nouveau protocole ;
–    Faire la synthèse de toutes les approches innovantes développées dans la cadre de la prise en charge de la malnutrition ;
–    Faire une synthèse de nouvelles directives OMS 2020 sur la prise en charge de la malnutrition et l’adopter au contexte du Niger.
2. Appuyer la DN à travers le comité restreint dans le processus de révision du protocole de prise en charge de la malnutrition 
–    Contribuer à l’animation des réunions du comité restreint ;
–    Contribuer à l’élaboration des TDR des différentes réunions/ateliers ;
–    Intégrer dans le protocole les commentaires et les apports reçus des membres du comité restreint, du GTN, ainsi que de toute autre partie prenante retenue par le comité restreint lors des différents ateliers et réunions ;
–    Assurer la remontée et le passage d’informations/commentaires entre toutes les parties prenantes.
3. Assurer la révision et la validation inclusive du protocole de prise en charge de la malnutrition aiguë
–    Assurer le lien avec toutes les directions concernées du MSP/P/AS (DGP/SR, DOS, DSME, DS, DPF, DSRE, PNLP, PNLT, PLVIH/H etc.) ;
–    Assurer le lien avec les entités concernées au-delà du MSP/P/AS (ONG, SNU, Associations savantes, Universités, instituts et écoles de formation en santé/Nutrition)
–    Appuyer la DN dans l’organisation des ateliers ;
–    Animer les différents ateliers.

4. Exécuter toute autre tâche que l’OMS lui aura confiée.

RESULTATS ATTENDUS :
A l’issue de la consultation les produits suivants seront fournis :
–    Document de synthèse sur l’analyse des insuffisances, de bonnes expériences, leçons apprises constatées par les acteurs de terrain sur la mise en œuvre du protocole de prise en charge de la malnutrition 2016 ;
–    La synthèse de approches innovantes développées dans la cadre de la prise en charge de la malnutrition aiguë ;
–    La synthèse de nouvelles directives OMS 2020 sur la prise en charge de la malnutrition ;
–    Différentes versions du protocole issus des différents ateliers ;
–    Rapport final avec la description du processus de révision et adoption du nouveau protocole ainsi que les recommandations faites lors de différents ateliers/réunions.
–    Un protocole de prise en charge de la malnutrition aiguë révisé prenant en compte toutes les insuffisances constatées et intégrant les approches innovantes adaptées au contexte du Niger validé.
Ces derniers seront remis sous la forme de rapports en version papier et en version numérique sur clé USB.

QUALIFICATIONS MINIMALES STANDARD
Education :    Diplôme universitaire
Langue :     Maîtrise de la communication écrite et orale en français. Connaissance intermédiaire de l’anglais (niveau B).

QUALIFICATIONS & EXPERIENCE REQUISES:

Education :

Avoir un diplôme universitaire (Médecin spécialisé en santé publique ou un master en nutrition humaine ou pédiatre)

Experience:  

Minimum 7 ans d’expérience dans le domaine de la prise en charge de la malnutrition, une expérience avérée de 5 ans dans le domaine de la nutrition et en santé ; Avoir conduit au moins une fois l’élaboration ou la révision d’un document normatif dans le domaine de la nutrition ou de la santé ; une expérience avérée dans la conduite des études d’évaluations, notamment en en nutrition et en santé serait un atout ; bonne connaissance du système sanitaire du Niger serait un atout.

Compétences :
Excellentes compétences en communication écrite et orale en français. Connaissance intermédiaire de l’anglais.
Une excellente connaissance l’outil informatique (Word, power point, excel, etc.)

POSTULEZ ICI

Similaires