Le Programme Alimentaire Mondial (PAM) recrute pour ce poste (24 Juin 2022)

Informations sur l'Emploi

Titre du Poste : Chargé (e) de Protection, SC8

Niveau Requis : Diplôme universitaire supérieur

Année d'Expérience Requise : 3 ans

Lieu du Travail : RDC

Date de Soumission : 07/07/2022

Description de l'Emploi

Le PAM célèbre et embrasse la diversité. Elle s’engage à respecter le principe de l’égalité des chances en matière d’emploi pour tous ses employés et encourage les candidats qualifiés à postuler sans distinction de race, de couleur, d’origine nationale, d’origine ethnique ou sociale, d’informations génétiques, de sexe, d’identité et/ou d’expression de genre, d’orientation sexuelle, de religion. ou croyance, séropositivité, handicap physique ou mental.

Les personnes en situation d’handicap physique et les femmes qualifiées sont fortement encouragées à postuler.

Attachés au principe de l’égalité des chances pour tous ses employés, nous encourageons les candidats qualifiés à postuler indépendamment de la race, de la couleur, de la nationalité, de l’origine ethnique ou sociale, de l’information génétique, du sexe, de l’identité de genre et/ou de l’expression de genre, orientation sexuelle, religion ou croyance, séropositivité, handicap.

TITRE DU POSTE: Chargé (e) de Protection
TYPE DE CONTRAT: Contrat de service (SC)
GRADE: SC 8
LIEU D’AFFECTATION (Ville, Pays): Goma, RD Congo
DUREE : 12 mois (avec possibilité d’extension)
NOMBRE DE POSTE : 1

A PROPOS DU PAYS

La RDC est la plus grande urgence humanitaire au monde en termes de chiffres absolus, avec une prévision de 26 millions de personnes souffrant de faim aiguë. La recrudescence du conflit dans l’est du pays et les déplacements à grande échelle qu’il engendre, la flambée des prix des denrées alimentaires et les effets persistants du COVID-19 poussent les communautés vulnérables à leurs limites.

La malnutrition infantile reste une préoccupation majeure. Les enquêtes menées fin 2021 dans 70 des 503 zones de santé de la RDC montrent que 860 000 enfants de moins de 5 ans et 470 000 femmes enceintes ou allaitantes de ces zones souffriront de malnutrition aiguë cette année. Les chiffres pour l’ensemble du pays sont bien sûr beaucoup plus élevés.

Si le conflit reste la principale cause de la faim, d’autres facteurs, notamment les chocs climatiques, les infestations destructives des cultures, les répercussions de plusieurs épidémies de la maladie à virus Ebola – qui a récemment refait surface dans la province de l’Équateur – et les impacts socio-économiques du COVID-19, contribuent également à réduire la production alimentaire et à aggraver la faim et la pauvreté.

L’aide extérieure, y compris celle du PAM, a permis d’éviter une crise plus large et plus profonde, mais elle doit être renforcée, alors même que la guerre en Ukraine augmente considérablement nos coûts opérationnels, notamment par la hausse des prix des denrées alimentaires et du carburant.

CONTEXTE ET JUSTIFICATION DU POSTE :

Améliorer l’intégration de la protection dans le contexte de la réponse du PAM en RDC, en raison de son engagement mondial envers ses politiques de protection et de responsabilité envers les populations affectées.

PRINCIPALES FONCTIONS ET RESPONSABILITÉS (liste indicative et non exhaustive) :

Sous la direction du/de la chargé(e) genre et protection, le/la titulaire du poste sera chargé (e) de soutenir l’intégration de la protection et de la responsabilité envers les populations affectées (AAP) du PAM dans les provinces du Nord et Sud Kivu, et assumera les responsabilités générales suivantes :

La position est basée à Goma avec des déplacements fréquents dans les bureaux de Beni, Bukavu et Uvira.

  • Cartographie des structures communautaires et des organisations de la société civile ;
  • Soutien à la consultation des populations affectées pour déterminer comment elles préfèrent recevoir des informations ;
  • Développement et mise en œuvre d’activités d’engagement communautaire et de sensibilisation ;
  • Travailler avec les unités respectives et avec la chargée de genre et protection pour effectuer des évaluations rapides et complètes des risques de protection dans les zones d’intervention ;
  • Effectuer des visites régulières sur le terrain pour mener des actions de sensibilisations de la communauté sur de multiples sujets, dont la protection contre l’exploitation et les abus sexuels ;
  • Assurer le suivi de la mise en œuvre des recommandations relatives aux missions de terrain et les résultats des analyses des risques de protection ;
  • Soutenir la mise en œuvre du plan d’action pour le bureau de zone sur la responsabilité envers les populations affectées et le développement de messages clés et des ressources nécessaires (affiches, bannières, émissions de radio) pour sensibiliser les populations affectées et fournir des informations basées sur les préférences qui sont adaptées au genre, à l’âge, à la langue, de la zone ;
  • Appuyer avec la charge de protection et genre pour soutenir la mise en œuvre des procédures opérationnelles standard du mécanisme des plaintes (CFM) du PAM RDC.
  1. Tâches spécifiques liées à l’intégration de la protection : 
  • Cartographie des structures communautaires et des organisations de la société civile ;
  • Soutien à la consultation des populations affectées pour déterminer comment elles préfèrent recevoir des informations ;
  • Développement et mise en œuvre d’activités d’engagement communautaire et de sensibilisation ;
  • Travailler avec les unités respectives et avec la chargée de genre et protection pour effectuer des évaluations rapides et complètes des risques de protection dans les zones d’intervention ;
  • Effectuer des visites régulières sur le terrain pour mener des actions de sensibilisations de la communauté sur de multiples sujets, dont la protection contre l’exploitation et les abus sexuels ;
  • Assurer le suivi de la mise en œuvre des recommandations relatives aux missions de terrain et les résultats des analyses des risques de protection ;
  • Soutenir la mise en œuvre du plan d’action pour le bureau de zone sur la responsabilité envers les populations affectées et le développement de messages clés et des ressources nécessaires (affiches, bannières, émissions de radio) pour sensibiliser les populations affectées et fournir des informations basées sur les préférences qui sont adaptées au genre, à l’âge, à la langue, de la zone ;
  • Appuyer avec la charge de protection et genre pour soutenir la mise en œuvre des procédures opérationnelles standard du mécanisme des plaintes (CFM) du PAM RDC.

B.  Renforcement des capacités, formation et activités connexes : 

  • Contribuer et soutenir l’organisation et la facilitation des séances de formation pour le personnel du PAM et des partenaires coopérants sur la protection, la responsabilité envers la population affectée (APP) ;
  • Entreprendre des déplacements sur le terrain pour assurer le suivi des partenaires de mise en œuvre et la formation ad hoc si nécessaire ;

C. Coordination, Rapportage et Représentation 

  • Assurer le rapportage des activités liées à l’intégration de la protection et la redevabilité ;
  • Si nécessaire, assister aux réunions du cluster de la protection, du sous-cluster de la violence basée sur le genre (VBG), de la protection de l’enfance et des groupes de travail respectifs au nom des collègues de protection ;
  • Participer aux réunions de protection hebdomadaire du bureau-pays ;
  • Aider à la rédaction de rapports sur la protection et la responsabilité envers les populations affectées du bureau de zone.

QUALIFICATIONS ET EXPERIENCE REQUISES:

Formation:
  • Diplôme Universitaire Avancé en sciences sociales, affaires internationales, relations internationales, droit, études de genre ou autres domaines pertinents pour le développement international/l’aide humanitaire. Une maîtrise est un atout.
 

Experience souhaitée:

 

  • Au moins 3 ans d’expérience professionnelle pertinente pour le poste dans l’intégration ou la prise en compte des questions de protection dans les réponses humanitaires en RDC. Une expérience dans la Zone (EST) est un atout.
  • Expérience avérée du travail avec dans la mobilisation et information communautaire en matière de protection.
  • Expérience de travail avérée avec des structures communautaires en menant des discussions de groupe, des entretiens avec des informateurs clés, des initiatives de sensibilisation et de formation sur le terrain.
  • Expérience dans l’élaboration et l’organisation des séances de formation sur des thèmes liés à la protection pour le personnel humanitaires.
  • Connaissance de l’intégration de la protection dans la sécurité alimentaire, la nutrition ou un autre secteur.
  • Expérience dans la rédaction et le rapportage en matière d’intégration de la protection.
  • Compréhension de la manière de cartographier, d’identifier et de communiquer des informations sur la protection (y compris les voies d’orientation de la VBG et de la protection de l’enfance).

 

 

Expertise technique :

 

  • Compréhension de l’engagement communautaire et de la consultation
  • Connaissance des normes et politiques internationales humanitaires/SPHERE.
  • Familiarité avec les outils permettant de réaliser d des évaluations des risques de protection au niveau de la communauté.

 

 

Connaissances et compétences :
  • Motivé pour travailler sur l’intégration de la protection dans les opérations du PAM (nutrition, distribution activités de subsistance et d’urgence, cantines scolaires).
  • Esprit d’équipe, désireux de prendre des initiatives et de collaborer avec les autres équipes techniques du PAM et les partenaires de mise en œuvre.
  • Capacité à effectuer plusieurs tâches tout en travaillant sous pression
  • Capacité à maintenir et à établir des relations de travail professionnelles avec une variété d’acteurs

 

 

Connaissances linguistiques:
  • Maitrise (Niveau C) du Français à l’oral comme à l’écrit. La connaissance du Swahili et, de préférence, aussi du Kirundi est requise.

 

DATE LIMITE DE DEPOT DES CANDIDATURES

07/07/2022

Réf. : VA 167592

Veuillez noter que les seuls documents que vous devez soumettre en ce moment sont votre CV et votre lettre de motivation.  Des documents supplémentaires tels que des passeports, des lettres de recommandation, des certificats universitaires, etc. peuvent potentiellement être demandés à l’avenir.

Pour les candidats qui éprouvent des difficultés à accéder à la plateforme de recrutement électronique du PAM et qui nécessite un soutien pour postuler, veuillez nous contacter à l’adresse e-mail suivante : [email protected] en indiquant le numéro de l’avis de vacance en objet.

Toutes les décisions en matière d’emploi sont prises en fonction des besoins organisationnels, des exigences du poste, du mérite et des qualifications individuelles. Le PAM s’engage à offrir un environnement de travail inclusif exempt d’exploitation et d’abus sexuels, de toute forme de discrimination, de tout type de harcèlement, de harcèlement sexuel et d’abus de pouvoir. Par conséquent, tous les candidats sélectionnés feront l’objet d’une vérification rigoureuse des références et des antécédents.

Aucune nomination en vertu d’un contrat quelconque ne sera offerte aux membres du Comité consultatif des Nations Unies sur les questions administratives et budgétaires (ACABQ), de la Commission internationale de la fonction publique (ICSC), du Comité des finances de la FAO, de l’auditeur externe du PAM, du Comité de vérification du PAM, de l’Unité conjointe d’inspection (JIU) et d’autres organismes similaires au sein du système des Nations Unies ayant des responsabilités de supervision du PAM, tant pendant leur service qu’au cours des trois années suivant sa cessation.

Cliquez ici pour postuler

Similaires