Le Fonds international de développement agricole (FIDA) recrute pour ce poste (25 Juillet 2022)

Informations sur l'Emploi

Titre du Poste : Directeur, WCA

Niveau Requis : Master

Année d'Expérience Requise : 12 ans

Lieu du Travail : Abidjan, Côte d'Ivoire

Date de Soumission : 24/08/2022

Description de l'Emploi

Directeur, WCA

IDENTIFIANT : 6427
Emplacement : Côte d’Ivoire
Date d’émission : 22/07/2022
Date de fermeture : 24/08/2022
Unité organisationnelle : Division Afrique de l’Ouest et du Centre
Cadre organisationnel

Le Fonds international de développement agricole (FIDA) est une institution financière internationale et une agence spécialisée des Nations Unies dédiée à l’éradication de la pauvreté et de la faim en milieu rural. Il le fait en investissant dans les populations rurales. Le FIDA finance des programmes et des projets qui augmentent la productivité agricole et augmentent les revenus ruraux, et plaide aux niveaux local, national et international pour des politiques qui contribuent à la transformation rurale.

Le Département de gestion des programmes (PMD) est responsable du programme global de prêts et dons du Fonds et est composé de cinq (5) divisions régionales et de la Division de la politique opérationnelle et des résultats. Sous la direction et la supervision générales du vice-président associé du département de gestion des programmes (PMD), le directeur dirigera, gérera et motivera une équipe de gestionnaires/spécialistes principaux qui sont également des superviseurs, des spécialistes et des assistants. Le plus souvent, en tant que membre d’une équipe de direction départementale, ils sont chargés de gérer et de superviser l’exécution du programme de travail d’une division dans le cadre d’un budget alloué.

Le poste est situé dans la Division de l’Afrique de l’Ouest et du Centre et supervise actuellement toutes les opérations et activités du FIDA dans la région, y compris, mais sans s’y limiter, les 24 programmes de pays : Bénin, Burkina Faso, Cabo Verde, Cameroun, République centrafricaine, Tchad, Congo. , Côte d’Ivoire, République démocratique du Congo, Guinée équatoriale, Gabon, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée-Bissau, Libéria, Mali, Mauritanie, Niger, Nigéria, Sao Tomé-et-Principe, Sénégal, Sierra Leone et Togo.
Rôle de l’emploi

Le directeur dirigera, gérera et motivera une équipe de gestionnaires/spécialistes principaux qui sont également des superviseurs, des spécialistes et des assistants, sous la direction et la supervision générales du département de la gestion des programmes du vice-président associé.

Les directeurs sont responsables de la gestion d’une division et d’un bureau de financement et font partie de l’équipe de direction du FIDA. Les postes de directeur sont principalement axés sur le leadership stratégique, l’innovation et la gestion. Le plus souvent, en tant que membre d’une équipe de direction départementale, ils sont chargés de gérer et de superviser l’exécution du programme de travail d’une division dans le cadre d’un budget alloué.

En particulier, le directeur régional gère et coordonne la mise en œuvre du portefeuille et des priorités régionales et est responsable de ses ressources humaines, financières et matérielles du FIDA.

Fonctions clés et résultats

1. VISION ET STRATÉGIE: les administrateurs élaborent et promeuvent une vision stratégique pour traduire les mandats institutionnels et départementaux du FIDA ; stratégies, buts et objectifs dans un programme de travail divisionnaire et pour s’assurer que les activités de programme divisionnaires en évolution sont intégrées dans l’évolution des buts et objectifs départementaux. Ils participent à la conception des approches stratégiques du FIDA et des départements et veillent à ce que les stratégies institutionnelles soient pleinement intégrées dans la conception des activités assignées. Les directeurs établissent et communiquent des objectifs stratégiques et opérationnels clairs et sont tenus responsables du fait que la division est considérée comme un partenaire crédible et de confiance dans la gestion des résultats et comme un innovateur dans son domaine.

2. ÉLABORATION DE POLITIQUES ET CONSEILS : les administrateurs assurent le leadership dans l’élaboration et l’interprétation des principales politiques, réglementations, règles et systèmes qui régissent le travail d’une division et veillent à ce qu’ils soutiennent les buts et objectifs de la division dans le cadre des mandats et stratégies globaux du Fonds. Les administrateurs servent également de conseillers commerciaux/programmes de confiance avec un rôle important dans les conseils politiques faisant autorité au sein du Fonds au niveau de la haute direction ainsi que dans le dialogue politique dans leurs activités de représentation.

3. GESTION DU PROGRAMME : Les directeurs assurent le leadership dans

  • toutes les phases de la planification et de la gestion à moyen terme de la division, y compris les exigences opérationnelles telles que (i) l’établissement de plans de travail annuels, (ii) la garantie d’une évaluation régulière du programme et (iii) l’identification des opportunités d’innovation et de mise en œuvre des meilleures pratiques générées au sein du Fonds ainsi comme dans les organisations homologues, tant privées que publiques ;
  • revoir et innover les processus de base de la division afin d’améliorer l’efficience et l’efficacité, ainsi que la viabilité financière, des opérations ;
  • renforcer la synergie entre le personnel divisionnaire et tenir le personnel responsable des résultats et
  • assurer la préparation de toutes les publications, rapports et documents des organes directeurs de la division.

4. GESTION DES RESSOURCES: Les administrateurs sont responsables de l’intégrité, de la transparence et de l’équité dans la gestion des ressources du FIDA (humaines, financières et matérielles). Ceci comprend:

Gestion des personnes par la planification des effectifs, le recrutement, la gestion des performances, l’apprentissage et la gestion des carrières du personnel P et GS :

  • Identifie les candidats les plus qualifiés pour les postes vacants, en tenant dûment compte de l’équilibre entre les sexes et de la répartition géographique ;
  • Motiver, encadrer et soutenir le personnel de la division, où qu’il se trouve, pour créer des équipes cohésives qui travaillent efficacement pour atteindre les buts et objectifs communs de la division ;
  • Gère les performances et le développement du personnel grâce à des commentaires réguliers sur les performances, au mentorat et à la planification de carrière.

Gestion du budget de la division en dirigeant les apports stratégiques et de données de la division dans les exercices de préparation du budget du département et en garantissant la responsabilité et l’intégrité fiduciaire dans l’exécution du budget de la division :

  • Gestion des ressources matérielles par la responsabilisation des ressources matérielles affectées à la Division.
  • Gestion des connaissances et du contenu pour obtenir des résultats innovants et des processus rentables ainsi que pour promouvoir la génération, la validation et la diffusion des connaissances en s’assurant (i) que le contenu des connaissances est continuellement mis à jour et disponible, (ii) que les meilleures pratiques sont continuellement identifiées, documentées et distribuées et (iii) des informations et des outils appropriés et à jour sont disponibles, le cas échéant.
  • Gestion des technologies de l’information en tirant parti des fonctionnalités ERP pour améliorer les résultats commerciaux, les processus de reporting et les services client.

5. REPRÉSENTATION : Les administrateurs sont les représentants désignés du Fonds. Ils catalysent des partenariats efficaces avec un large éventail d’institutions, notamment des emprunteurs, des agences de développement bilatérales et multilatérales, des agences, des fonds et des programmes des Nations Unies, des institutions financières internationales (IFl), des organisations non gouvernementales et des institutions universitaires aux fins de la coopération au programme, des connaissances partage, dialogue politique et/ou mobilisation de ressources. Les administrateurs représentent le Fonds dans les comités et réseaux officiels des Nations Unies, ainsi que dans les IFl, les réunions multilatérales et bilatérales, les symposiums, les forums et les conférences mondiales à la demande du président, et créent des réseaux organisationnels avec des pairs dans les principales institutions privées, publiques et internationales.

En outre, le directeur régional coordonne les activités et les communications entre les personnes, les agences et les organisations internationales de la région assignée. Par exemple, cela pourrait inclure la coordination et la communication avec : (i) le bureau régional de la FAO à Accra et d’autres bureaux régionaux des Nations Unies) ; (ii) avec les IFI qui ont des bureaux régionaux ou des sièges sociaux dans la région (entre autres Banque mondiale, Banque africaine de développement) ; les institutions internationales du secteur public basées dans la région (telles que Africa Rice, le World Agroforestry (ICRAF), etc.) ; et, (iv) la société civile et les organisations paysannes basées dans la région.

Indicateurs clés de performance

Dans le cadre stratégique global et le plan à moyen terme du FIDA, les directeurs établissent les priorités du FIDA et dirigent les activités de gestion des programmes et des opérations au niveau des divisions et sont responsables d’une approche axée sur les résultats pour atteindre les buts et objectifs assignés. Les activités de leadership comprennent l’utilisation optimale des ressources humaines, financières, technologiques et matérielles pour atteindre une plus grande efficience et efficacité.

L’impact des titulaires s’étend au-delà de la réalisation réussie des buts et objectifs de la division pour inclure des buts et objectifs ministériels plus larges dans la collaboration en matière de planification stratégique. Les résultats escomptés profitent directement et/ou indirectement aux parties prenantes ultimes, les ruraux pauvres des pays en développement.

Les indicateurs de performance clés pour les administrateurs comprennent le leadership dans la planification stratégique viable, l’élaboration et les conseils de politiques faisant autorité et pertinentes, les décisions de programme durables et l’intégrité et la responsabilité dans la planification et la gestion des ressources humaines, financières et matérielles du Fonds affectées à la division.

Relations de travail

Au sein du FIDA, les directeurs fournissent des avis faisant autorité à la haute direction sur la vision, la planification stratégique, la politique, le programme de la division et la gestion opérationnelle de la division ou du bureau. Ils sont responsables de la collaboration et de la coordination au sein du Fonds pour assurer une consultation appropriée, une synergie interfonctionnelle et une coordination de la planification et des activités du programme.

À l’externe, les directeurs développent des partenariats stratégiques et des relations de collaboration avec des homologues couvrant un large éventail d’institutions, y compris des emprunteurs, des agences de développement bilatérales et multilatérales, des agences, des fonds et des programmes des Nations Unies, des IFl, des organisations non gouvernementales et des institutions universitaires aux fins de la coopération au programme, partage des connaissances, dialogue politique et/ou mobilisation des ressources. Ils sont également responsables de la fourniture d’avis faisant autorité lors des sessions du Conseil d’administration, du Conseil d’administration annuel et des organes subordonnés connexes, y compris les comités d’audit et d’évaluation.

Les administrateurs représentent le Fonds dans les comités et réseaux officiels des Nations Unies et dans les institutions financières internationales, les réunions multilatérales et bilatérales, les colloques, les forums et les conférences à la demande du Président, et créent des réseaux organisationnels avec des pairs dans les principales institutions financières privées, publiques et internationales.

Les directeurs de PMD ont une responsabilité supplémentaire dans les bureaux de pays et garantissent une approche « une équipe » pour les opérations dans toutes les divisions.

Exigences du profil de poste

Compétences organisationnelles :

Niveau 2:

  • Établir des relations et des partenariats – Établit et maintient des partenariats stratégiques à l’interne et à l’externe
  • Communiquer et négocier – Acquérir et utiliser un large éventail de styles et de compétences de communication
  • Faire preuve de leadership – Donner l’exemple ; initie et accompagne le changement
  • Se concentrer sur les clients – Contribue à une culture axée sur le client
  • Apprendre, partager les connaissances et innover – Challenges, innove et contribue à la culture d’apprentissage
  • Gérer les performances et développer le personnel – Gère des équipes plus larges avec un plus grand impact sur les autres et sur l’organisation
  • Gestion du temps, des ressources et des informations – Coordonne une utilisation plus large du temps, des informations et/ou des ressources
  • Résolution de problèmes et prise de décision – Résout des problèmes complexes et prend des décisions qui ont un impact plus large sur l’entreprise
  • Réflexion stratégique et développement organisationnel – Personnel occupant des postes de gestion et/ou de leadership stratégique
  • Travail d’équipe – Favorise un environnement d’équipe cohésif

Éducation:

  • Diplôme universitaire supérieur (Master ou équivalent) – Agriculture et Horticulture

Vivre:

  • Diplôme universitaire supérieur (Master ou équivalent) – 12 ans

Langues :

  • Anglais (4 – Excellent)
  • Français (4 – Excellent)

Compétences:

  • Plaidoyer: Capacité à tirer parti des connaissances et / ou des supports de communication du FIDA pour maintenir et promouvoir un dialogue constructif autour de la vision et des priorités stratégiques du FIDA auprès des acteurs externes
  • Dialogue sur les politiques : Savoir-faire dans le dialogue efficace avec les ministères des finances, expliquant les conditions de prêt et fournissant des conseils pour la gestion de la dette
  • Gestion de la performance : savoir-faire dans la gestion de la performance, la gestion de l’apprentissage, l’établissement de plans d’apprentissage et la garantie que le personnel supervisé répond à ses besoins de développement tout en répondant aux besoins du FIDA
  • Gestion des risques (par exemple, de réputation): identification et évaluation des responsabilités et risques potentiels dans les activités du FIDA, en particulier vis-à-vis des tiers ; capacité à gérer les risques via des stratégies d’urgence et d’atténuation
  • Gestion des parties prenantes : solides capacités d’alignement et de consultation, s’appuyant sur des interactions et des relations efficaces avec différentes parties prenantes (par exemple, pour la co-création de matériel de communication avec les États membres) et capacité à construire et à maintenir un réseau solide (par exemple avec des journalistes, des médias, etc.)
  • Mise en œuvre de la stratégie : capacité à diriger et à gérer l’élaboration et la mise en œuvre de stratégies à moyen et à long terme pour le FIDA / pour les divisions respectives
  • Planification : Savoir-faire en matière de planification de la gestion humaine, financière et matérielle des ressources du FIDA
  • Gestion des ressources : Savoir-faire dans la gestion de la gestion humaine, financière et matérielle des ressources du FIDA
  • Gestion du changement : modélisation des rôles, anticipation des principaux risques et conflits et formulation de plans/solutions d’urgence, orientés vers l’action
  • Confidentialité et discrétion : Établit son identité et sa division en tant que conseiller de confiance auprès des parties prenantes internes en maintenant un haut niveau de discrétion et de confidentialité dans les affectations ; fait preuve d’un bon jugement lorsqu’il traite de questions sensibles et/ou confidentielles ; encourage la bonne gouvernance et est un « porteur de culture » démontrant la conscience institutionnelle du FIDA à travers son travail.
  • Approche d’entreprise : capacité à intégrer la vision et les priorités de l’entreprise dans son domaine de travail (par exemple, la budgétisation va au-delà des simples considérations budgétaires, en tenant compte des priorités stratégiques)
  • Leadership : leader d’opinion du groupe, recherché par les autres et fournissant un mentorat et des conseils efficaces aux autres ; Capacité à instaurer la confiance, à l’intérieur et à l’extérieur de l’organisation en agissant comme un modèle pour les valeurs et compétences fondamentales du FIDA, et à fournir un sens clair de l’orientation, du mentorat et des conseils efficaces à l’équipe, en élaborant des stratégies pour les objectifs du FIDA, en donnant la vision, en responsabilisant l’équipe et assurer un environnement positif pour tous.
  • Sens politique : capacité à mener une analyse politique solide et à comprendre des environnements complexes, en proposant des options et des conseils
  • Compétences spécialisées en communication : capacité à négocier au nom du FIDA et à rechercher des solutions créatives et pragmatiques dans des négociations complexes avec des partenaires clés, tant du secteur public que du secteur privé
  • Esprit stratégique : Identification proactive et continue des opportunités stratégiques, des synergies potentielles et des partenariats
  • Politique basée sur des preuves : savoir-faire dans la formulation de recommandations politiques concrètes et réalisables basées sur des preuves tangibles (allant au-delà de la simple interprétation des données)
  • Développement, gestion de programmes/projets : Savoir-faire en développement, mise en œuvre, gestion de programmes/projets
  • Expertise thématique – Gestion de programme pour le développement agricole : expertise pertinente pour le rôle spécifique (par exemple, pour l’assistant du bureau d’éthique, les procédures décrites dans le code de conduite, les dispositions disciplinaires et anti-harcèlement des règles et directives applicables)

les autres informations

Les candidats doivent noter que les membres du personnel du FIDA sont des fonctionnaires internationaux soumis à l’autorité du Président du FIDA et qu’ils peuvent être affectés par celui-ci à l’une quelconque des activités du FIDA, y compris les affectations sur le terrain et/ou la rotation au sein du FIDA.

Afin d’optimiser l’utilisation des fonds et des ressources, nous ne pouvons répondre qu’aux candidats présélectionnés pour un entretien. Les candidats qui ne reçoivent aucun retour dans les trois mois doivent considérer leur candidature comme non retenue

Les candidats peuvent être tenus de passer un test écrit et de faire une présentation ainsi que de participer à des entretiens.

POSTULEZ ICI

Similaires