La Banque africaine de développement recrute (17 Mai 2022)

Informations sur l'Emploi

Titre du Poste : Coordinateur/trice de programme en chef du pacte lusophone

Niveau Requis : Master

Année d'Expérience Requise : 7 ans

Lieu du Travail : Abidjan, Côte d'Ivoire

Date de Soumission : 16/06/2022

Description de l'Emploi

Full vacancy title: Coordinateur/trice de programme en chef du pacte lusophone
Location: Abidjan, Côte d’Ivoire
Position Grade: PL3
Position Number: 50076314
Posting Date: 17-mai-2022
Closing Date: 16-juin-2022

LA BANQUE :

La Banque africaine de développement est la première institution panafricaine de développement. Elle a pour mission de promouvoir la croissance économique et le progrès social dans l’ensemble du continent. La Banque compte 81 pays membres, dont 54 pays africains (les pays membres régionaux). Le programme de développement de la Banque vise à fournir l’appui financier et technique aux projets porteurs de transformation qui permettront de réduire sensiblement la pauvreté grâce à une croissance économique inclusive et durable. Pour davantage se concentrer sur les objectifs de la Stratégie décennale (2013-2022) et avoir un plus grand impact sur le développement, cinq grands domaines (High 5) dans lesquels les interventions devront s’intensifier pour l’Afrique ont été identifiés, à savoir : Éclairer l’Afrique et l’alimenter en énergie, Nourrir l’Afrique, Industrialiser l’Afrique, Intégrer l’Afrique et Améliorer la qualité de vie des populations africaines.

LE COMPLEXE

La Vice-présidence pour le secteur privé, l’infrastructure et l’industrialisation (PIVP) est essentielle à la mission de la Banque qui vise à développer le secteur privé, améliorer l’infrastructure et accélérer l’industrialisation. Le Complexe pilote la mise en œuvre de la priorité « Industrialiser l’Afrique » des High 5 et co-pilote la mise en œuvre de la priorité « Intégrer l’Afrique » avec RDVP. Ses principales fonctions consistent à i) renforcer l’environnement favorable à un développement du secteur privé propice à la croissance inclusive et au développement durable ; ii) appuyer le développement d’infrastructures fiables et durables, y compris le développement urbain ; et iii) accorder une attention renouvelée à la performance industrielle et commerciale en appui à la transformation structurelle sur l’ensemble du continent africain, et iv) piloter le programme sectoriel de la Banque. Le Complexe dirige les opérations non souveraines de la Banque dans ces domaines, ainsi que certaines opérations souveraines complexes sélectionnées. Il s’appuie sur le savoir, le cofinancement et les partenariats pour attirer les capitaux privés et travailler avec les gouvernements à l’exécution du programme de développement de la Banque.

LE PACTE LUSOPHONE :

Le Pacte de financement du développement pour les pays lusophones d’Afrique (« Pacte lusophone » ou « Pacte ») est une initiative lancée en décembre 2018 après la signature du protocole d’accord entre la Banque africaine de développement et les gouvernements de l’Angola, de Cabo-Verde, de Guinée équatoriale, de Guinée-Bissau, du Mozambique, du Portugal et de São Tomé-et-Príncipe. Le Pacte lusophone s’articule autour de trois axes : i) Instruments d’atténuation des risques pour débloquer les investissements ; ii) Financement des investissements ; et iii) Assistance technique pour les projets privés et les PPP.

Ce Pacte sert de cadre/véhicule de développement stratégique pour une croissance accélérée, inclusive, durable et diversifiée, tirée par le secteur privé dans les pays africains de langue portugaise (PALOP), en mobilisant des investissements axés sur le secteur privé et ciblant des opportunités d’investissement porteuses de transformation. L’idée de ce Pacte est de mettre l’accent sur l’approfondissement de la coopération économique entre les pays lusophones, tout en renforçant simultanément leur intégration au sein de leurs blocs géographiques respectifs, ainsi que de resserrer les liens avec les chaînes de valeur commerciales intra-régionales et mondiales.

Le Pacte lusophone est régi par trois comités, coordonnés par la Banque : i) le comité de pilotage, qui réunit les Gouverneurs de tous les pays participants et décide du cadre général du Pacte ; ii) le comité permanent, qui convoque les points focaux des pays participants et discute du programme de travail et de la réserve du Pacte ; et iii) les comités permanents locaux, qui regroupent les points focaux du pays, de la Banque et du Portugal.

LE POSTE :

Sous la supervision générale de la Vice-présidence chargée du secteur privé, de l’infrastructure et de l’industrialisation, et rendant compte aux Chefs des bureaux pays et aux Directeurs généraux adjoints concernés, le/la Coordinateur/trice de programme en chef du Pacte lusophone travaillera en étroite collaboration avec les différents complexes de la Banque, les bureaux pays, les Chargés d’investissement dans le cadre de l’approche Une seule Banque, et d’autres partenaires pour assurer le bon suivi de la mise en œuvre des pactes pays et du programme de travail du Pacte lusophone, afin d’accroître le soutien de la Banque aux opérations du secteur privé dans les PALOP. Il/elle coordonnera et facilitera l’identification, la préparation, l’évaluation et l’approbation des projets d’investissement et des programmes de soutien dans le cadre du Pacte.

Dans le cadre de l’objectif global, le but du poste est de :

  • Préparer le programme de travail annuel et les rapports annuels du Pacte lusophone ;
  • Diriger le flux de travail de la structure de suivi et de gouvernance du Pacte, notamment l’organisation des réunions du comité de pilotage et du comité permanent, ainsi que faciliter le dialogue avec les partenaires dans le cadre du comité technique du Pacte ;
  • Coordonner l’exécution du programme de travail en ce qui concerne les opérations non souveraines du Pacte, notamment l’élaboration du POI et les prêts. Suivre les opérations souveraines pour veiller à la réalisation des objectifs du programme du Pacte lusophone pour les PALOP et à leur alignement sur les High 5 de la Banque, ainsi que sur les documents de stratégie pays (DSP) et d’intégration régionale (DSIR) ;
  • Travailler avec les complexes de la Banque pour développer une synergie qui garantirait que les problèmes du secteur privé spécifiques à chaque pays soient intégrés dans les politiques en amont des opérations souveraines, les activités réglementaires et d’amélioration de l’environnement des affaires, pour mieux attirer les investissements privés dans les PALOP ;
  • Mobiliser et tirer parti de la gamme d’instruments offerts par la Banque, le Portugal et les partenaires dans le cadre du Pacte pour ses projets d’investissement et ses programmes de soutien ;
  • Diriger et coordonner l’assistance technique du Pacte, notamment pour l’élaboration de la réserve, la gestion du portefeuille, les rapports et la collecte de fonds ;
  • Assurer une étroite coordination avec la syndication et les solutions client pour mener efficacement les projets d’investissement éligibles à la garantie du Pacte lusophone ;
  • Travailler avec l’équipe de mobilisation des ressources pour attirer des fonds pour les réserves d’investissement du Pacte ;
  • Démontrer la valeur ajoutée du Pacte aux parties prenantes des PALOP, du Portugal, des partenaires ainsi qu’au sein de la BAD ;
  • Établir et gérer les relations avec les partenaires et les membres du Pacte, ainsi qu’avec d’autres parties prenantes, notamment les gouvernements, les entreprises privées et les partenaires potentiels, pour mettre en avant la valeur ajoutée du Pacte dans l’accélération du développement du secteur privé et de l’intégration régionale des PALOP ;
  • En étroite coordination avec les Chefs des bureaux pays et les Directeurs généraux adjoints concernés, être le/la représentant(e) du Pacte auprès des acteurs extérieurs, en particulier les forums d’investisseurs et les partenaires de développement, dans le but de développer de nouveaux partenariats pour soutenir le Pacte ;
  • Former et soutenir le personnel de la Banque qui intégrera le Pacte.

PRINCIPALES FONCTIONS :

  1. Le/la Coordinateur/trice de programme en chef du Pacte lusophone aura les responsabilités suivantes :
    Gouvernance du Pacte – Sous la direction du Vice-président des services généraux et des ressources humaines et la supervision du Vice-président du secteur privé, de l’infrastructure et de l’industrialisation, le/la titulaire du poste sera chargé(e) de la préparation, de l’exécution et du suivi des principales fonctions de gouvernance du Pacte. Il/elle préparera la réunion annuelle du comité de pilotage et les deux réunions annuelles du comité permanent. Il/elle mènera à bien les tâches suivantes (liste non exhaustive) :
  1. Diriger la préparation des invitations et des ordres du jour des réunions ;
  2. Présenter le programme de travail annuel ;
  3. Gérer les relations avec les représentants du gouvernement du Portugal, en tant que garant, les pays du Pacte et les autres partenaires et donateurs du Pacte ;
  4. Recueillir les contributions des points focaux des PALOP, des partenaires et des Chefs des bureaux pays de la BAD concernant les progrès de la mise en œuvre des pactes pays, et les présenter lors des réunions du comité permanent et du comité de pilotage ;
  5. Faire un suivi auprès de tous les membres pour s’assurer que toutes les actions nécessaires sont entreprises, y compris l’approbation des procès-verbaux.
  1. Programme de travail annuel du Compact – Sous la direction du Vice-président chargé des ressources humaines et la supervision du Vice-président chargé du secteur privé, de l’infrastructure et de l’industrialisation, et en consultation avec toutes les parties prenantes de la BAD, les pays membres et partenaires du Pacte, le/la titulaire du poste dirigera la préparation du programme de travail annuel (décrit dans le protocole d’accord du Pacte, article 5.03). Présenter un rapport annuel au Comité de Pilotage et au Conseil d’administration, ainsi que des mises à jour et des informations régulières au vice-président et au président du Pacte. Le programme de travail annuel doit également être aligné sur les six pactes pays. Sous réserve de modifications, le programme de travail annuel doit être présenté chaque année au comité permanent du Pacte pour approbation.
  2. Développement de la réserve d’investissement et gestion du portefeuille – Sous la direction du Vice-président chargé du secteur privé, de l’infrastructure et de l’industrialisation, et en collaboration avec d’autres parties de la BAD, le/la titulaire du poste : a) assurera la gestion et la maintenance de la réserve et b) sélectionnera les projets de cette réserve à présenter à l’AIF.  Il/elle travaillera en étroite collaboration avec les Chargés d’investissement, les Chefs des bureaux pays de la BAD et les représentants du Portugal et des partenaires pour rechercher des solutions pratiques qui permettront d’identifier et de faire progresser ces projets. En outre, le/la titulaire du poste soutiendra les activités liées au développement des entreprises dans les PALOP et au Portugal, notamment via les forums d’investissement.
  3. Exploitation transversale des outils d’atténuation des risques et de financement de la BAD et du Portugal – Le/la coordinateur/trice travaillera avec les autorités portugaises, les partenaires et les fournisseurs de solutions de syndication de la BAD pour trouver des moyens pratiques d’exploiter de manière transversale les outils existants et les innovations (y compris la garantie du Pacte lusophone pour les projets des PALOP), à appliquer aux projets du secteur privé et aux PPP dans le cadre du Pacte. Il s’agirait notamment : d’utiliser des garanties partielles de risque ou des garanties partielles de crédit de la BAD pour les projets du Pacte ; de mobiliser des fonds spéciaux et des fonds fiduciaires pour l’assistance technique et la préparation de projets ; d’appliquer les garanties du Portugal pour réduire l’exposition de la BAD par rapport à un projet ou un pays ; et de développer des outils synthétiques qui exploitent les synergies entre les instruments de financement de chaque partie. Les efforts se concentreront sur l’obtention de résultats clairs et mesurables qui peuvent faire avancer la réserve de projets d’investissement du Pacte au cours de son cycle de vie initial qui est de cinq ans.
  • Autres fonctions pour aider à la mise en œuvre du Pacte – Le/la coordinateur/trice entreprendra d’autres tâches nécessaires pour assurer la mise en œuvre du Pacte, selon les directives du Vice-président chargé du secteur privé, de l’infrastructure et de l’industrialisation, en consultation avec les Chefs des bureaux pays et les Directeurs généraux adjoints concernés.  Ces fonctions peuvent inclure, mais sans s’y limiter, les éléments suivants :  i) Discussions avec les parties prenantes dans les six PALOP et au Portugal pour faciliter la mise en œuvre du Pacte, en particulier en ce qui concerne les projets d’assistance technique et les initiatives politiques ; ii) Ateliers pour les investisseurs et les prêteurs dans les PALOP et au Portugal ; iii) Appui aux Chefs des bureaux pays de la BAD dans les PALOP, au besoin ; iv) Assistance interne aux services, fonds fiduciaires de la BAD, etc., liée à l’utilisation des garanties et des outils de financement dans le cadre du Pacte ; v) Sensibilisation d’autres partenaires de développement qui pourraient être intéressés à soutenir ou à rejoindre le Pacte, notamment les institutions de financement du développement, le Brésil et les investisseurs institutionnels ; vi) Présenter le Pacte à des publics externes lors de conférences sectorielles et régionales.

COMPÉTENCES (qualifications, expérience, connaissances) :

  • Détenir au moins un Master en économie, économie internationale, économie industrielle, économie du développement, ou encore en finance, administration des affaires ou un autre domaine connexe.
  • Démontrer au moins sept (7) ans d’expérience dans le financement de projets et d’entreprise, le conseil, le financement mixte, la politique et la stratégie, la mobilisation des ressources, le développement des affaires et le conseil en gestion.
  • Justifier d’au moins trois (3) années d’expérience professionnelle pertinente dans la formulation et la mise en œuvre de politiques, programmes et projets que ce soit à la Banque ou dans une institution de développement similaire ou le service public.
  • Avoir une compétence avérée dans l’application des outils de diagnostic du développement du secteur privé et des instruments de réduction des risques financiers.
  • Avoir une bonne connaissance du financement concessionnel, des instruments et mécanismes de financement innovants à l’échelle mondiale.
  • Avoir d’excellentes capacités d’analyse et une solide expérience en économie du développement, en études du développement en Afrique ou dans tout domaine connexe.
  • Bien connaître la structure et les instruments de la Banque.
  • Connaitre les stratégies, politiques, procédures et pratiques des institutions multilatérales de développement.
  •  Avoir de solides compétences en gestion de la relation client, avec un réseau existant de contacts de haut niveau pertinents dans les pays membres, chez les partenaires actuels et potentiels, et/ou une capacité démontrée à construire un réseau de haut niveau.
  • Démontrer des performances de haut niveau dans les activités d’investissement et d’assistance technique.
  • Être capable d’établir des relations fructueuses à travers la matrice Une seule Banque.
  • Savoir développer des solutions innovantes aux besoins spécifiques des PALOP, conjointement avec les complexes concernés de la Banque.
  • Pouvoir travailler sous pression en présence de demandes, de priorités et de délais multiples et changeants.
  • Avoir d’excellentes compétences en coordination et être apte à travailler avec différents intervenants.
  • Bien connaître les économies des six PALOP, ainsi que du Portugal, partenaires de développement du Pactes ; en particulier du cadre de coopération existant et des opportunités de coopération renforcée vis-à-vis du secteur privé.
  • Connaître les stratégies, pratiques et les antécédents des accords de coopération multilatéraux et des instruments de prêt de la Banque.
  • Justifier d’une expérience de terrain pertinente dans les entreprises de développement économique et le suivi des résultats dans les six PALOP.
  • Afficher de solides compétences en leadership et en gestion des personnes ; avoir le sens de la diplomatie et être capable d’influencer sans faire autorité managériale.
  • Avoir une expérience professionnelle antérieure dans une institution multilatérale serait préférable et constituerait un atout.
  • Démontrer de solides compétences en communication, rédaction de rapports et présentation en anglais et en portugais avec une bonne connaissance pratique du français et de l’espagnol.

CE POSTE BÉNÉFICIE DU STATUT INTERNATIONAL ET OUVRE DROIT AUX CONDITIONS D’EMPLOI Y AFFÉRENTES.

POSTULEZ ICI

Similaires