Burkina Faso : le gouvernement prend une décision qui ne plaira pas aux fonctionnaires

Ibrahim Traoré

Crédits photo : Republicoftogo/ Ibrahim Traoré © DR

Au Burkina Faso, le gouvernement a pris une décision qui risque de ne pas plaire à certains fonctionnaires.

Les autorités burkinabè ont décidé de mettre fin aux allocations financières pour certaines missions d’audits et d’inspections.

En effet, selon les informations rapportées par l’agence d’information du Burkina, le Premier ministre Apollinaire Joachimson Kyélem de Tambèla a décidé de suspendre l’octroi « d’allocations financières pour les missions d’audits, d’inspections et de suivi des recommandations se déroulant au lieu de résidence habituelle des missionnaires ».

Ainsi, selon l’arrêté des conditions bien définies, sont désormais fixées pour bénéficier de ces allocations financières.

À ce titre, les agents de l’État appelés à effectuer des missions hors de leur province de résidence ou à une distance d’au moins 50 kilomètres à l’intérieur de ladite province sont les seuls qui bénéficieront désormais d’une allocation financière.

Ce nouveau arrêté du chef du gouvernement burkinabé, est officiellement entré en vigueur depuis le 21 mars 2024.

Ainsi, il annule toutes les dispositions antérieures différentes aux nouvelles fixées par le Premier ministre.

Il convient de souligner que cette nouvelle mesure s’inscrit dans la volonté du gouvernement en place de rationaliser les dépenses de l’État surtout dans un contexte de lutte contre le terrorisme et la prise en charge des déplacés.

Pour rappel, le Burkina Faso fait face à une recrudescence d’attaques terroristes.

Le pays est donc appelé à investir un budget non-négligeable dans les équipements de défense et de sécurité afin de mieux faire face à la menace.

Retrouvez l’actualité sur notre compte TikTok