Les 17 métiers d’avenir pour avoir un emploi stable

Vous cherchez un métier d’avenir qui recrute après vos études ?  Vous êtes en train de vous reconvertir mais vous ne savez pas vers quel domaine aller pour avoir un job en 2025 ?

La liste des 17 métiers d’avenir pour avoir un emploi en 2025

Job 1 : Les métiers de la santé : médecin, infirmier

La France fait face à une pénurie de médecins, dont le nombre a baissé depuis 2010. Un quart des médecins généralistes à plus de 60 ans, ce qui va entraîner un renouvellement.

Depuis la loi Buzyn de 2019, le fameux numerus clausus qui limite le nombre de médecins après la première année a été supprimé. Il y aura donc plus de places en médecine afin d’augmenter le nombre de médecins et de mieux les répartir sur le territoire.

Mais la COVID-19 a aussi montré l’importance des autres praticiens de  santé, comme les infirmiers d’hôpital et les infirmiers libéraux.

Leurs salaires ont été revalorisés après le Ségur de la Santé et des discussions ont été lancées sur leurs conditions de travail.

Ce métier est plus accessible grâce à une formation de 3 ans, plus courte que celle des médecins, et des perspectives d’emploi sur tout le territoire.

Job 2 : Les métiers du service à la personne

Le service à la personne est un secteur aux activités variées, qui recouvre les activités quotidiennes comme les courses, le ménage et les travaux simples. Il a été renforcé par le besoin de contact humain apparu lors des confinements.

Ces métiers se développent partout en France et sont un moteur des services aux personnes âgées. Par ailleurs, d’après l’institut d’études Xerfi et Business France, le chiffre d’affaires généré par la silver economy devrait dépasser les 100 milliards d’euros dans les années à venir.

L’importance de ces métiers repose sur le lien social qu’ils apportent. Ils rendent un service mais apportent surtout une présence humaine.

Job 3 : les métiers de l’environnement, de la finance verte, de l’écologie

Les métiers de l’environnement sont très variés. Les profils viennent de fac de biologie, de la finance, ou d’une formation juridique.

Avec l’importance croissante de l’écologie dans le débat politique, les entreprises vont se doter d’experts capables de mesurer leur impact sur l’environnement.

La RSE, responsabilité sociale des entreprises, est devenue un enjeu majeur pour construire un business durable. De plus en plus d’acteurs financiers prennent en compte le respect des normes environnementales pour leurs investissements.

Pourtant, une étude du cabinet de stratégie Deloitte de 2017 montre que seulement 30% des entreprises ont mis en place une politique RSE…alors qu’elles sont 70% à vouloir améliorer leur impact.

Job 4 : ouvrier agricole

Les agriculteurs manquent de main d’œuvre. Cela s’explique par la baisse de la population rurale et par le désintérêt pour ces métiers qui ont pourtant montré leur importance lors de l’épidémie de COVID-19.

Pourtant, le besoin de salariés compétents va augmenter avec le développement de l’agriculture bio.

Par exemple, il y a eu une augmentation de 15% du nombre d’emplois directs dans le secteur du bio en 2019 par rapport à 2018 d’après l’agence BIO. Et la consommation de produits bio ne cesse d’augmenter, grâce aux investissements de l’Europe.

De l’élevage à la gestion administrative, les métiers agricoles offrent un grand nombre de possibilités.

Job 5 : data scientist, data analyst et les métiers de la data

De plus en plus de données sont créées, récoltées et analysées chaque année.

D’après le Statista Digital Economy Compass, près de 33 zettaoctets de données ont été créés pour la seule année 2019 (un zettaoctet équivaut à mille milliards de gigas !). Les entreprises ont besoin d’experts pour récolter et analyser cette data.

Le Data Scientist, c’est la personne responsable de la récolte et de l’analyse des données pour l’entreprise.

De nombreux métiers ont vu le jour : l’ingénieur data, qui récolte les données à partir des appareils dans une base de données et les rend exploitables, le data analyst, qui récupère la base de données et la met en forme pour en faire une analyse pratique.

Le secteur est en pleine évolution et ses contours ne sont pas encore clairement tracés : c’est la garantie de salaires élevés et d’une bonne évolution.

Job 6 : technicien informatique

Moins connu que l’ingénieur, le métier de technicien informatique est pourtant crucial dans les entreprises.

Salarié directement dans l’entreprise dans laquelle il travaille, il s’occupe de mettre en place le réseau informatique et de gérer la maintenance et les pannes.

Métier accessible après une formation plus courte que les ingénieurs, il est nécessaire dans de nombreuses entreprises de taille moyenne. C’est ce qui fait son importance aujourd’hui.

Job 7 : responsable de la protection des données

En mai 2018, l’Europe a adopté le RGPD, le règlement général sur la protection des données. Ce texte impose aux entreprises de nommer un responsable de la protection des données, sous peine de recevoir une forte amende.

Ce poste a une importante responsabilité, à mi-chemin entre le droit et la sécurité informatique.

Le délégué à la protection des données doit veiller à ce que les données demandées soient effectivement exploitées, qu’elles respectent la vie privée et qu’elles soient sécurisées.

De nombreuses formations apparaissent pour former les responsables de la sécurité des données de demain, c’est donc une opportunité à ne pas manquer.

Job 8 : spécialiste en cybersécurité

On estime qu’il y a des dizaines de milliards d’objets connectés dans le monde. Le développement de la 5G et le télétravail vont quant à eux augmenter le nombre de connexions à distance.

Les opportunités de piratages sont donc de plus en plus nombreuses. D’après le centre de cyberdéfense d’Orange, le nombre d’attaques a augmenté de plus de 20% avec le confinement. De grandes institutions en ont été victimes, comme la Poste, la ville de Marseille et même le Pentagone aux Etats-Unis.

Le développement de voitures autonomes et de la domotique rend désormais la sécurité plus importante que jamais et les offres d’emplois ne manqueront pas. La cybersécurité : un secteur d’avenir sur lequel vous pouvez miser !

Job 9 : ingénieur en intelligence artificielle

L’intelligence artificielle sert dans tous les secteurs de l’économie.

Elle permet de vérifier la qualité des pièces industrielles. Elle permet d’analyser les photos et les vidéos pour cibler les utilisateurs, elle permet d’automatiser des machines d’entretien.

Une note du ministère de l’économie datant d’avril 2019  évoque l’IA comme étant un secteur d’avenir, devant être mis en valeur avec le plan d’investissement “deep tech”.

Le métier d’ingénieur en intelligence artificielle consiste à concevoir les programmes capables de reconnaître et distinguer des données. Ces programmes vont ensuite effectuer des opérations complexes, comparables à celles d’un cerveau humain pour les entreprises.

Les entreprises peinent à recruter des salariés qualifiés, alors que les offres d’emploi sont de plus en plus nombreuses.

Job 10 : réalisateur et monteur vidéo

Le contenu a pris une importance colossale dans la stratégie des marques. Qui aurait pensé qu’un des métiers phares de notre époque serait celui d’influenceur, de créateur de contenu ?

Le contenu le plus facile à consommer est la vidéo, elle progresse sans arrêt. D’après une étude de Cisco, une entreprise majeure d’informatique et de réseaux, 80% du contenu consommé sera vidéo dans les années à venir.

Cela nécessite de former des monteurs et des réalisateurs, des experts de l’image qui sauront conseiller leurs clients.

Job 11 : Webdesigner

Le commerce en ligne explose. Pour faire face à Amazon ou pour se démarquer sur les plateformes de e-commerce, les entreprises et commerçants doivent se faire remarquer sur le web.

C’est possible grâce aux webdesigners, qui leur permettent de créer des sites personnalisés répondant à leurs besoins.

Capables de créer un site, mais aussi de leur donner des conseils d’ergonomie et de graphisme, les webdesigners sont de plus en plus appréciés par les chefs d’entreprises qui ont recours à leur service en tant qu’indépendants.

Notez qu’en septembre 2020, le ministre de l’économie a annoncé une aide de 500 euros pour que les commerçants mettent en place leur site web. La demande va poursuivre sa croissance : devenir webdesigner est une garantie contre le chômage !

Job 12 : développeur mobile

D’après App Annie, une entreprise spécialiste de l’analyse de données mobiles, il y aura 258 milliards de téléchargements d’applications par an en 2022. Les dépenses réalisées dans les Appstores devraient atteindre 157 milliards de dollars par an.

Le marché des applications poursuit sa progression, notamment grâce aux marchés émergents. Avoir une application devient incontournable pour une marque, et de nombreux entrepreneurs tentent leur chance sur ce marché.

Les compétences de développeur mobile seront toujours demandées dans les années à venir.

Job 12 : modéliste 3D

Le modéliste 3D doit avoir un penchant pour la création mais une grande maîtrise technique des logiciels de design 3D.

Ils ont longtemps été employés dans les secteurs de l’architecture et du design. Désormais, c’est le secteur du jeu vidéo qui fait appel à leurs services. En 2019, il a connu une croissance de 11% d’après le baromètre publié par le syndicat national du jeu vidéo.

La France a une place importante dans cet écosystème grâce à des géants comme Ubisoft, mais des petits studios indépendants proposent aussi des emplois.

Job 13 : les métiers créatifs (contenu, jeu vidéo)

Les métiers de la création ont beaucoup évolué mais ils n’ont pas disparu. Si les robots et l’IA peuvent faire des opérations complexes, ils ne parviennent pas à reproduire un processus créatif.

Le secteur de la publicité télé n’est plus le seul débouché pour les créatifs. Les entreprises ont besoin de graphistes, de vidéastes, de créateurs de contenu digital.

Les créatifs peuvent aussi travailler à la conception d’univers dans le secteur du jeu vidéo, de la mode ou des séries.

Une loi européenne oblige les fournisseurs de contenu comme Netflix à investir dans les pays où ils sont implantés. Les débouchés n’ont jamais été aussi variés !

Job 14 : préparateur de commandes

Amazon n’est pas le seul site de livraison à se développer.

De nombreuses entreprises ont désormais recours à la livraison en France. Il y a des sites marchands comme Cdiscount, mais aussi des sites de vente spécialisés comme materiel.net. Désormais, le secteur de la restauration s’y met aussi, avec Frichti par exemple.

Toutes ces entreprises ont un point commun : elles ont besoin de préparateurs de commande.

La livraison a connu un boom sans précédent ces dernières années avec une année 2020 qui bat le record du nombre de colis expédiés Il y a eu  21%  de colis expédiés en plus en 2020 en plus par rapport à l’année 2019 d’après SendCloud, entreprise spécialiste de la livraison pour les commerçants.

Job 15 : les métiers du droit du numérique

Le développement de l’influence en ligne et de l’utilisation des données a entraîné une augmentation des litiges en lien avec le numérique. La CNIL a par exemple reçu 27% de plaintes en plus en 2019 qu’en 2018.

Les créateurs et les influenceurs ont un besoin croissant de conseillers juridiques, d’agents qui gèrent leurs contrats pour protéger leur contenu et leur propriété intellectuelle sur internet.

Ces métiers vont poursuivre leur développement dans les années à venir.

Job 16 : formateur, coach

Au XXIème siècle, les carrières sont fragmentées et les reconversions sont devenues courantes.

La formation continue est devenue un passage incontournable pour de nombreux salariés, qui évitent ainsi la reconversion professionnelle complète.

32% des Français suivent une formation chaque année d’après les chiffres de la fédération de la formation professionnelle.

Les entreprises mettent désormais l’accent sur les soft skills et la formation de leurs collaborateurs. Elles préfèrent former elles-mêmes leurs collaborateurs pour les fidéliser, particulièrement avec la montée du télétravail.

Le secteur de la formation professionnelle et du coaching va donc poursuivre sa croissance dans les années à venir.

Job 17 : commercial

L’intelligence artificielle peut présenter une offre au bon moment. Mais elle ne pourra jamais défendre l’offre aussi bien que des commerciaux.

Le commercial est irremplaçable : c’est lui qui connaît les besoins et le caractère du client, qui tisse une relation de confiance.

Avec le besoin de renforcer le contact humain, les commerciaux ont de belles années devant eux.

Le métier d’avenir… c’est celui que VOUS allez créer

Cet exercice de projection est très dur à faire, et on sera ravi de se replonger dans la lecture de cet article en 2025.

De nombreux métiers sont nés avec internet, avec l’avènement des réseaux, avec l’arrivée du smartphone. Qui aurait pu dire en 1980 qu’un jour, des hommes et des femmes auraient pour titre de poste « CHIEF HAPPINESS OFFICER » ?

Le job de vos rêves n’existe peut-être pas encore : ce sera à vous de le créer, et d’être à l’affût des meilleures formations.

 

 

Source : https://www.glassdoor.fr/

Similaires