Emploi : les 8 meilleures questions à poser à la fin d’un entretien d’embauche

Les entretiens d’embauche peuvent être une expérience décourageante. Vous avez passé des semaines à vous renseigner sur l’entreprise, vous avez cherché sur Google toutes les questions d’entretien possibles et vous avez même acheté de nouvelles chaussures. Le jour J, vous avez l’impression que tout se passe bien et vous vous félicitez de toutes ces heures passées à préparer vos réponses soigneusement élaborées. Après ce qui vous semble être une éternité, l’entretien semble toucher à sa fin, et vous vous apprêtez à serrer la main de votre interlocuteur et à le remercier pour son temps. Mais l’interlocuteur vous demande alors de lui poser des questions, ce qui vous fait endurer un douloureux silence de 5 secondes pendant que vous cherchez désespérément dans votre tête quelque chose d’intelligent à demander. La situation décrite ci-dessus est malheureusement trop fréquente lors des entretiens d’embauche des diplômés et peut souvent laisser une mauvaise impression à un candidat autrement impressionnant. Ne pas préparer de questions peut donner l’impression que vous manquez d’intérêt pour le poste, alors réfléchissez bien à ce que vous pouvez retirer de l’entretien. Il est essentiel que vous profitiez de ces questions pour savoir si le poste est vraiment fait pour vous, car l’entretien concerne autant l’employeur que vous-même. Vous ne savez pas quoi demander ? Nous avons rassemblé quelques idées de questions d’entretien pour que vous puissiez combler ce silence gênant et en profiter pour impressionner l’employeur et marquer des points.

1. Que ferais-je au cours d’une journée typique ?

Cette question permettra au responsable du recrutement d’entrer dans les détails du poste. Les descriptions de poste ne sont pas toujours totalement représentatives de ce que vous ferez au quotidien, alors profitez-en pour en savoir plus et n’hésitez pas à demander des précisions à votre interlocuteur si vous n’êtes pas sûr de vous. Si le poste vous est proposé, vous aurez une meilleure idée de ce à quoi vous attendre lorsque vous commencerez, et vous n’aurez donc pas de fausses attentes.

2. Y aurait-il une possibilité de progresser plus tard dans la carrière ?

Cela montrera à l’employeur votre ambition de réussir ; cela montre que vous êtes conscient de votre future carrière et que vous avez l’intention de rester dans l’entreprise. Il est bon d’être au courant des possibilités de progression, car vous ne voulez pas vous rendre compte plus tard qu’il n’y a pas de possibilité d’évoluer dans l’entreprise, ou que vous devrez attendre le départ d’un supérieur pour le faire. Vous pouvez également demander où ont abouti les anciens employés occupant le même poste, car cela vous indiquera s’il existe une voie de progression claire.

3. Quelle est la culture d’entreprise et le côté social de l’entreprise ?

La réponse de l’employeur devrait vous permettre d’avoir une bonne idée des valeurs et de la culture de l’entreprise. C’est l’occasion pour l’employeur de démontrer (si tout va bien) que l’entreprise accorde de l’importance à son personnel et à son bien-être. La culture d’entreprise (et les personnes avec lesquelles vous travaillez) peut vraiment faire ou défaire votre travail, alors réfléchissez bien au type d’entreprise pour laquelle vous voulez travailler et si elle convient à votre style de vie. L’entreprise organise-t-elle des activités sociales mensuelles ? Offre-t-elle des horaires flexibles ? Y a-t-il d’autres avantages ? Ce sont tous des facteurs importants à prendre en considération avant d’accepter une offre d’emploi, alors assurez-vous de vous renseigner autant que possible afin de pouvoir évaluer si elle vous convient. En posant ces questions, non seulement vous vous faites une idée plus précise de l’entreprise, mais vous montrez également que vous souhaitez vous intégrer et établir de bonnes relations avec vos collègues.

4. Quel type de formation est prévu ? Comment mes performances sont-elles mesurées ?

En posant cette question, vous montrerez que vous souhaitez développer vos compétences et que vous vous efforcez de réussir dans votre fonction. Elle vous renseignera également sur l’organisation de la fonction et vous indiquera s’il existe une structure rigide de développement et de progression dans l’entreprise.

5. Qu’est-ce que vous préférez dans votre travail au sein de l’entreprise ?

Cette question donne à l’interviewer l’occasion de présenter l’entreprise tout en donnant un aperçu de sa vie professionnelle. Poser des questions sur son expérience personnelle et son opinion est un excellent moyen d’établir une relation, car cela montre que vous vous intéressez à lui en tant que personne. Avec un peu de chance, l’interviewer pourra montrer qu’il aime son travail et qu’il peut mettre en avant les meilleurs atouts de l’entreprise. Vous lui donnez l’occasion de vous vendre l’entreprise, donc s’il hésite ou ne semble pas vous convaincre avec cette réponse, cela peut être mauvais signe.

6. Quels sont les aspects les plus difficiles de ce travail ?

Vous comprenez que le poste comportera des obstacles, mais vous êtes également prêt à les reconnaître et à les affronter. Là encore, cela vous donnera une meilleure vue d’ensemble du poste et vous aidera à décider s’il est adapté à vos compétences. Vous devez vous méfier s’il ne mentionne pas les défis du poste, car c’est souvent en surmontant ces défis et en atteignant les objectifs qu’un travail est motivant et agréable. Un travail facile devient très vite ennuyeux.

7. Où voyez-vous l’entreprise dans 3 ans ?

Cette question est essentielle pour connaître la vision de l’entreprise et le rythme auquel elle prévoit de se développer. Elle vous aidera à comprendre leurs attentes et montrera que vous êtes potentiellement désireux de poursuivre une carrière à long terme avec eux et que vous aspirez à contribuer à la croissance de l’entreprise.

8. Quelles sont les prochaines étapes du processus ?

Certains employeurs mettent du temps à vous répondre, alors cette question peut vous donner une idée approximative de la date à laquelle vous devriez avoir une réponse et vous éviter de vérifier vos e-mails de manière obsessionnelle. C’est également une question assez neutre pour terminer l’entretien et une bonne façon d’y mettre un terme. Il est important de se rappeler qu’un entretien est une rue à double sens. On pense souvent que la balle est entièrement dans le camp de l’interviewer, mais il est tout aussi important pour le candidat de voir s’il s’épanouira dans son nouvel emploi.

Similaires